Kenya: en 2019, l’aéroport international de Mombasa sera alimenté à l’énergie solaire

D'ici 2019, l'aéroport international Moi de Mombasa sera alimenté à l'énergie solaire grâce à une centrale photovoltaïque
L’aéroport international Moi de Mombasa.
SOURCE : Sogea-Satom

(APN) – D’ici 2019, l’aéroport international Moi de Mombasa sera alimenté à l’énergie solaire grâce à une centrale photovoltaïque de 500 KW.

C’est une première en Afrique de l’Est! La centrale photovoltaïque du deuxième aéroport du pays (après l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi) sera fonctionnelle en 2019. La construction de cette infrastructure énergétique a été initiée par l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OIAC) dans le cadre de son projet de « renforcement des capacités pour la réduction des émissions de CO2 de l’aviation internationale ».

Le projet à 6,5 millions de dollars (coût du projet dans 14 pays, dont le Kenya) sera mis en place par la société Solarcentury – première entreprise solaire du Royaume-Uni – et financé par l’Union européenne. Le contrat a été signé au début du mois de novembre entre l’OIAC et la compagnie britannique. Les travaux – prévus pour une durée de 10 mois – s’achèveront au cours de l’année 2019.

La centrale solaire qui produira 820 000 KWh d’énergie à l’année grâce à une installation photovoltaïque au sol de 500KW permettra donc à l’aéroport de Mombasa un fonctionnement plus respectueux de l’environnement (réduction de 1300 tonnes d’émission de carbone à l’année) mais aussi une économie d’achat d’électricité non négligeable. Étant donné que l’infrastructure ne permettra pas de couvrir la totalité des besoins en électricité de l’aéroport, le réseau d’alimentation énergétique de l’aéroport sera programmé pour donner la priorité de consommation à l’énergie solaire.

« Nous sommes ravis d’être la première autorité aéroportuaire de la région à installer le système photovoltaïque solaire. Les économies d’électricité attendues ainsi que la réduction des émissions de carbone contribueront au fonctionnement efficace de l’aéroport international Moi » a fièrement déclaré Jonny Andersen, directeur général de la Kenya Airports Authority.

Laisser un commentaire