Kenya : deux opposants empêchés de quitter le territoire pour se rendre aux obsèques de Tsvangirai

De droite à gauche : le Sénateur James Orengo et l’homme d’affaires Jimi Wanjigi lors d’une convocation au tribunal le 6 février 2018. | Crédits : Pulselive.co.ke

Politique Kenya – James Orengo et Jimi Wanjigi, deux figures de l’opposition kényane, ont été retenus à Jomo Kenyatta International Airport alors qu’ils se rendaient aux obsèques de Morgan Tsvangirai. Les Services de l’Immigration kényane leur reprochait de n’avoir pas pu fournir des autorisations de sortie du territoire.

L’opposition kényane serait-elle la cible de représailles suite à la prestation de serment de Raila Ondinga ? C’est ce que pourraient penser le Sénateur James Orengo et l’homme d’affaires Jimi Wanjigi, deux éminents soutiens de l’opposant Raila Ondinga. Ils ont en effet été retenus à l’aéroport international de Nairobi la nuit du lundi 19 février dernier alors qu’ils se rendaient aux obsèques de l’opposant zimbabwéen Morgan Tsvangirai.

Les deux personnalités, soutiens actifs de l’opposition kényane, ne seraient semble-t-il pas parvenu à fournir des documents officiels pour quitter le territoire kényan. Les Services de l’Immigration kényane ont précisé qu’Orengo et Wanjigi faisaient l’objet d’une suspension de passeport et n’avaient pas à leur disposition une décision du tribunal autorisant un déplacement en dehors du Kenya. Ce n’est que dans la matinée du mardi 20 février que les documents seraient parvenus aux services de l’Immigration qui ont finalement relâché les deux opposants. Ces derniers ont ainsi pu se rendre au Zimbabwe pour assister aux derniers hommages faits à Morgan Tsvangirai.

Laisser un commentaire