Kenya : Raila Odinga fait la sourde oreille et projette de prêter serment le 12 décembre prochain

Odinga veut prêter serment
Le leader de l’opposition kenyane Raila Odinga. CRÉDITS : AP

(APN) — Raila Odinga, principal opposant kenyan ne recule devant rien et compte prêter serment le 12 décembre. Les menaces du procureur et la mise en garde des États-Unis semblent ne pas avoir l’effet escompté.

Raila Odinga envisage de prêter serment en tant que « président élu par le peuple » mardi prochain, jour de fête nationale. Les menaces du procureur et les avertissements des Etats-Unis qui jugent cette procédure « anticonstitutionnelle » ne semble pas le ralentir. Après avoir boycotté la deuxième élection présidentielle, Raila Odinga a indiqué la semaine dernière qu’il allait prêter serment quelques jours après la prestation de serment d’Uhuru Kenyatta donné vainqueur à 98 %.

Représentant Washington, Donald Yamamoto, secrétaire d’Etat adjoint chargé des Affaires africaines a demandé au leader de la NASA de renoncer à l’investiture. De plus, l’ambassade américaine à Nairobi a demandé de privilégier les voies légales pour contester les résultats donnant Kenyatta vainqueur. Néanmoins, Odinga tient mordicus et campe sur ses positions. Il a rétorqué que « les problèmes kenyans seront résolus par le peuple kenyan ». Il a ajouté « ne venez pas nous crier que nous avons viole la Constitution ».

« Il est ridicule pour un candidat qui a boycotté l’élection de tenter d’accéder au pouvoir par des moyens détournés » a déclaré Githu Muigai procureur général du pays et ministre de la Justice. « C’est de la haute trahison de la part de la personne impliquée et de toute autre personne qui facilite ce processus » a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à Nairobi. Une Assemblée parallèle pourrait aussi être mise en place par Odinga. La fête de l’indépendance kenyane s’annonce agitée et le camp de l’opposant Odinga reste divisée sur la question.

Laisser un commentaire