L’Afrique en bref : Weah Président, Ntumi prend acte du cessez-le-feu au Congo, au Gabon on reparle de corruption

Des chefs d'Etat africains en fonction
Des chefs d’Etat africains en fonction

Chaque jour, du lundi au vendredi, Africapostnews vous présentera désormais un bref aperçu de l’actualité africaine à travers ses grands titres.

Liberia – ça y il l’a fait. Après une première tentative infructueuse il y a plus de 10 ans, l’ancien footballeur George Weah a remporté les élections présidentielles au Liberia et succèdera à la candidate sortante Ellen Johnson Sirleaf en janvier 2018. C’est la première transition démocratique du pays qui a connu une sanglante guerre civile depuis plus de 70 ans. Georges Weah a remporté le scrutin avec plus de 61% des voix face au vice-président sortant Joseph Boakai (environ 39%). George Weah dirigera le pays avec l’ex-épouse du dictateur Charles Taylor, détenu à la Haye, qui sera sa vice-présidente.

Congo – Le rebelle Joseph Ntumi, qui sévit dans la région du pool, a indiqué prendre acte de l’accord de cessez-le-feu signé le 23 décembre pour mettre fin aux affrontements dans cette région. S’il dit n’avoir pas été consulté, Joseph Ntumi est favorable à la mise sur pied d’une commission pour apporter des corrections au texte. Il demande aux autorités congolaises de prendre les mesures nécessaires pour assurer sa sécurité et celle de sa délégation dans cette perspective.

Angola – La Russie a annoncé vendredi qu’elle était parvenue à rétablir le contact avec le premier satellite national de télécommunications angolais dénommé AngoSat-1. La connexion avait été perdue après le lancement du satellite depuis le cosmodrome de Baïkonour mardi. « Les informations de télémétrie reçues du satellite montrent que tous les paramètres des systèmes embarqués fonctionnent normalement », a déclaré la société spatiale russe Energiya dans un communiqué.

Gabon – La polémique sur les conditions d’accueil du président Ali Bongo lors de son dernier séjour en France à l’occasion du One Planet Summit a connu de nouveaux rebondissements ce jeudi. Après la publication d’une lettre de membres de son parti qui s’accusent mutuellement d’avoir détourné 200 000 euros (environ 131 millions FCFA), une vidéo publiée hier soir par les activistes de l’opposition montre Arnaud Engandji, un proche d’Ali Bongo, déclaré à plusieurs reprises dans une vidéo de 8 minutes que des étrangers ont été payés très cher pour venir afficher leur soutien à Ali Bongo pendant son séjour et donner une impression de popularité.

Libye – Benghazi totalement libérée. Les forces libyennes de l’Est ont repris aux combattants islamistes le dernier district de Benghazi, la deuxième plus grande ville du pays, selon des responsables militaires.

La bataille de Benghazi, menée par le général Khalifa Haftar et toute une série de militants islamistes et d’autres combattants, s’inscrit dans un conflit plus large depuis que la Libye s’est effondrée après la chute de l’homme fort Mouammar Kadhafi en 2011.

Haftar avait déclaré la victoire en juillet mais les combats se poursuivaient dans une zone, Khreibish. Le commandant Wanis Bukhamada, chef des forces spéciales de l’armée, a déclaré que les forces de l’Est contrôlaient désormais entièrement le district.

Togo – Après une manifestation monstre à Lomé, les leaders de l’opposition à Accra pour rencontre le président. Les opposants togolais ont réussi leur nouvelle démonstration de force en mobilisant plusieurs dizaines de milliers de personnes dans les rues de la capitale. Ils continuent de réclamer la mise en œuvre de réformes démocratiques et le départ du Président Faure Gnassingbe dont la famille dirige le pays depuis 5 décennies. Ce dernier a d’ores et déjà affirmé qu’il n’y aura aucune insurrection dans le pays.

Afrique du Sud – La Cour suprême de l’Afrique du Sud se prononcera ce vendredi sur une demande d’ouverture d’une procédure d’impeachment par le parlement à l’encore du président Jacob Zuma. Cela fait suite à un scandale lié à la modernisation de son domicile, a rapporté jeudi la presse locale.

Namibie – Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la Namibie a survécu jeudi à un accident de voiture dans lequel trois personnes ont été tuées, ont rapporté les médias locaux, citant des sources policières. Le journal namibien Sun a indiqué que le cortège motorisé de Netumbo Nandi-Ndaitwah est entré en collision avec un pick-up léger lors d’un voyage dans le nord du pays. Le journal a déclaré que le vice-Premier ministre a été hospitalisé dans un état critique mais stable et qu’elle devait être transportée par avion dans un hôpital de la capitale, Windhoek, plus tard jeudi.

Zimbabwe – Emmerson Mnangagwa, le nouveau président du Zimbabwe a nommé le général Constantino Chiwenga et l’ancien ministre Kembo Mohadi vice-présidents. Le général Constantino Chiwenga a joué un rôle majeur dans la chute de Robert Mugabe et sa nomination renseigne sur le poids des militaires dans le nouveau régime. Quant à Robert Mugabe, la presse officielle a communiqué sur les avantages qui lui seront accordés pendant sa retraite dorée : 10 millions de dollars pour lui et son épouse Grace, une vingtaine de collaborateurs à son service, un salaire de chef d’Etat, une résidence au frais de l’Etat dans le quartier de son choix, des billets d’avion et de train en première classe, une assurance santé, etc.

Laisser un commentaire