L’Afrique du Sud met en place un salaire minimum effectif dès le 1er janvier

L'Afrique du Sud met en place un salaire minimum effectif
Cyril Ramaphosa, président sud-africain

(APN) – Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé vendredi dernier la mise en place d’un salaire minimum.

C’est lors d’un discours vendredi dernier à Soweto que le président Ramaphosa a annoncé cette nouvelle qui prendra effet le 1er janvier prochain.

À partir de cette date, aucun employé sud-africain ne pourra être payé en dessous de 20 rand (1.27 euro) par heure.

« Nous annonçons aujourd’hui qu’à partir du 1er janvier 2019, le salaire minimum sera effectif. Aucun employé en Afrique du Sud ne sera payé en dessous du salaire minimum fixé […] cela représente un grand accomplissement pour les travailleurs qui ont enduré des décennies d’exploitation. » a déclaré le président.

Il a également reconnu que 20 Rand de l’heure, soit 3.500 Rand par mois, ne représente pas un salaire décent pour vivre convenablement. Cependant, il a indiqué qu’un compromis a dû être trouvé entre les acteurs politiques et les chefs d’entreprise afin d’augmenter le revenu des travailleurs les moins bien payés sans entraver le processus de création d’emplois.

« Nous nous sommes accordés pour commencer à ce montant afin de ne pas engendrer des licenciements de masses tout en assur1nt en même temps une augmentation des revenus d’au moins six millions de travailleurs sud-africains » a précisé le président.

« Nous espérons que ce revenu supplémentaire permettra d’augmenter la consommation et par conséquent participer à la croissance économique et à la création d’emplois ».

Aujourd’hui en Afrique du Sud, près d’un travailleur sur deux (47%) gagne en dessous du futur salaire minimum. Cette mesure devrait permettre de réduire les inégalités entre les populations.

Laisser un commentaire