L’ambassadeur du Maroc au Ghana visé par une plainte pour harcèlement sexuel

La devanture du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale marocain

Maroc/Ghana (Justice) – Après une plainte pour harcèlement sexuel visant Mohamed Faharat, ambassadeur du Maroc au Ghana, une délégation des Affaires Etrangères s’est rendue à Accra afin de mener l’enquête.

Selon la presse locale, l’ambassadeur, serait accusé d’avoir eu un comportement déplacé à l’égard d’une des employées de l’ambassade. L’affaire est arrivée sur le bureau de Nasser Bourita, ministre des Affaires Etrangères, en fin de semaine dernière.

Trois jours d’audition

La victime a en effet rédigé un courrier relatant les faits avant de l’envoyer au ministère. Dans la missive, datée du 4 janvier, l’employée fait état de comportements inappropriés à son égard « à deux reprises en l’espace de deux semaines ». En outre, elle détaille les incidents qui se seraient produits dans le bureau même de l’ambassadeur les 11 et 20 décembre 2018.

Dans une autre lettre datée du même jour et cette fois adressée à Mohamed Farahat, elle fait part de sa démission déplorant notamment le fait « que la personne auprès de laquelle nous devrions pouvoir trouver refuge en cas de harcèlement par nos collègues de l’Ambassade est précisément celle responsable de ses agissements sans scrupules. »

Les deux inspecteurs, dont une femme, envoyés par les Affaires Etrangères ont trois jours pour entendre toutes les parties. A l’issue de leurs auditions, ils remettront au ministre des recommandations.

Mohamed Faharat en poste à Accra depuis avril dernier ne s’est pour l’heure pas exprimé sur ces accusations. Avant sa nomination au Ghana, il a occupait différents postes au sein du même ministère. Ainsi, il a été de 1986 à 1994, chargé d’affaires à l’Ambassade du Maroc en République Centrafricaine, puis chef de mission à l’ambassade du Maroc en Chine entre 2007 et 2011. Plus récemment, en 2017, il occupait le poste de chef de mission adjoint à l’ambassade du Maroc en France.

Laisser un commentaire