Le Gabon recense les agents de la main d’œuvre non permanente de la fonction publique

Gabon : plus de 25.000 demandes de titres fonciers non traitées à l’ANUTTC
Libreville Gabon

Libreville (Africapostnews) – Le gouvernement gabonais a lancé une campagne de recensement des agents de la main d’œuvre non permanente de l’Etat (MONP). Cette opération censée durer 5 jours s’inscrit dans le prolongement de l’opération de mise sous bons de caisse des agents publics en vue d’identifier de potentiels fonctionnaires fantômes.

Répartis à travers plusieurs sites de la capitale gabonaise, l’opération de recensement des agents de la MONP lancée ce 17 septembre s’est poursuivie ce mardi. Plusieurs agents se sont rendus sur les différents sites pour éviter que leur solde du mois de septembre ne leur soit pas versée ou qu’ils ne soient assimilés à des agents « fantômes ».

Portée par le ministère de la fonction publique, cette opération a pour but de réduire les dépenses salariales de l’Etat dont les autorités gabonaises n’arrêtent pas de dire qu’elles sont devenues insoutenables sous l’effet des recrutements massifs dans l’administration et l’augmentation des salaires des agents publics. Cependant, plusieurs agents considèrent ce recensement comme une énième opération de communication du gouvernement. Ils pointent les recensements précédents annoncés à grand renfort de communication mais dont les résultats n’ont jamais été rendus publics par les autorités au point d’en initier un nouveau.

S’exprimant le 16 aout 2018 à l’occasion d’un discours à la nation, le président gabonais Ali Bongo a appelé ses compatriotes à soutenir les réformes qu’il a initié, leur promettant que dans 2 ou 3 ans le pays s’en portera mieux.

Laisser un commentaire