Le Kenya est prêt à envoyer son premier satellite dans l’espace

Premier satellite kenyan dans l’espage
Le nano satellite développé par des ingénieurs kenyans

(APN) – Dans deux mois, le Kenya enverra son premier satellite dans l’espace. Ainsi, il deviendra le sixième pays du continent africain à avoir un satellite en orbite.

Des ingénieurs de l’université de Nairobi ont construit un satellite prêt à être envoyé dans l’espace. La particularité de ce satellite, c’est sa taille. En effet, ce bijou technologique de 10 cm³ est en fait un nano satellite. Il pèserait entre 1 et 10 kg et fait le même travail qu’un satellite traditionnel dont la masse peut être supérieur à 1 tonne. Le plus, c’est que la construction de ces nouveaux mini, micro, nano, pico et femto satellites coutent considérablement moins chère qu’un satellite traditionnel. Aussi, leur mise en orbite est beaucoup plus simple.

L’agence d’exploration aérospatiale japonaise a financé ce projet à hauteur d’1 million de dollars. La plateforme pour construire a été fournie par la même agence mais la construction a été assurée par des kenyans. Ce n’est pas la première fois que l’agence d’exploration aérospatiale japonaise participe à un tel projet.

En effet, plus tôt en 2017, la même agence japonaise finançait GhanaSat-1, satellite développé par des étudiants ghanéens et mis en orbite en juin 2017. Le Kenya devient donc le sixième pays du continent africain à avoir un satellite dans l’espace. Outre le Ghana et le Kenya, on compte l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Egypte et le Nigéria.

Le nano satellite kenyan sera utilisé pour surveiller les côtes kenyanes mais aussi d’observer l’évolution agricole du pays. Il sera envoyé à la Station spatiale international (ISS) en mars avant d’être mis en orbite le mois suivant. L’équipe qui a développé le satellite a bénéficié d’un appui des Nations Unies et du Japon qui ont un projet visant à soutenir des institutions éducatives dans des pays qui veulent construire leur satellite.

Laisser un commentaire