Liberia : George Weah débute son mandat en annonçant plusieurs réformes structurelles et une baisse de 25 % de son salaire

George Weah à Monrovia, au Liberia, le 20 novembre 2014.
George Weah à Monrovia, au Liberia, le 20 novembre 2014. Crédit : ZOOM DOSSO / AFP

(APN) – Quelques jours après son investiture, George Weah annonce déjà plusieurs mesures qu’il entend mener à bien. Il a aussi décidé de baisser son salaire de 25 % en mettant en avant les difficultés économiques que traverse le Liberia.

Pour débuter son mandat, le nouveau président libérien compte supprimer plusieurs lois qu’il considère racistes. En effet, selon une loi en vigueur depuis 1847, il n’y a que des noirs qui peuvent prétendre à la nationalité libérienne. George Weah a indiqué que cette loi est « inappropriée, raciste et inutile » par rapport à la place que le Liberia veut occuper dans le concert des nations. Il a ajouté que les motivations d’antan qui ont permis de déboucher sur cette loi, ne trouvent plus leur place aujourd’hui.

Dans le même élan, il compte abolir une loi qui n’autorise par les étrangers à être propriétaire d’une terre au Liberia. Une loi qui entrave le développement économique et qui n’attirerait pas les investisseurs étrangers selon l’ancien footballeur. Il est revenu sur l’origine latine du nom Liberia qui signifierait « liberté », dont lesdites lois seraient en totale contradiction.

De plus, face à l’inflation, la hausse de la pauvreté au sein du pays, au taux de chômage et aux réserves de devises étrangères qui ont atteint un niveau historiquement bas, George Weah va baisser son salaire de 25 %. Il demande aussi au peuple libérien de faire des efforts nécessaires sans lesquels, la relance de l’économie est impossible.

Laisser un commentaire