Kenya : M-Akiba, la première émission obligataire digitale au monde

 Un homme utilise son compte M-Pesa à Nairobi

Un homme utilise son compte M-Pesa à Nairobi PHOTO: NOOR KHAMIS / REUTERS

Le Kenya continue de démontrer les possibilités que peut offrir la finance digitale. Après deux années d’essais et de problèmes d’autorisations, le Trésor kenyan annonce le lancement de la première émission obligataire sur mobile pour le 23 mars 2016. En effet, le gouvernement ambitionne de mobiliser 5 milliards de shillings ou 48,5 millions de dollars auprès d’épargnants.
Cette opération est un moyen de vulgariser l’accès aux marchés des capitaux au citoyen lambda. Pour cela, le prix de l’obligation a été réduit à 3?000 shillings ou 30 $ afin que toutes les catégories sociales, des femmes du marché aux paysans, puissent acheter des obligations.

Le Nairobi Securities Exchange reste au contrôle

Les transactions d’achat et de vente des obligations ont toujours lieu à travers la bourse, le Nairobi Securities Exchange, seuls les paiements et les remboursements se feront directement à partir d’un téléphone mobile. Autant les personnes disposant d’un smartphone que celles ayant un téléphone basic peuvent avoir accès à cette transaction. L’émission obligataire est disponible via M-Pesa, le plus grand réseau mobile money, mais également sur d’autres plateformes mobiles money.

À travers cette émission obligataire, le gouvernement kenyan poursuit sa quête de mobilisation de ressources pour financer les projets d’infrastructure d’envergure. D’habitude, seulement 2 % des émissions obligataires sont souscrites par des individus. Le gouvernement lance donc un pari d’intéresser les particuliers de toute classe économique à contribuer au développement du pays. Ce produit révolutionnaire tant en matière de finance inclusive que dans le changement de comportement financier des citoyens.

Le Kenya se prépare à aller aux urnes en août 2017. Le Président Uhuru Kenyatta briguera un second mandat avec l’Alliance multipartite Jubilee. L’économie kenyane a été sévèrement affectée par la crise économique internationale, le terrorisme, des cas de corruption et des tensions sociales, notamment dans le secteur de la santé.

Laisser un commentaire