Madagascar : commémoration du 70e anniversaire de l’insurrection

29 mars 2015 , comméroration du 68e anniversaire de l’insurection malgache . photo, R.Martin

Actu Madagascar – Ce mercredi ont eu lieu à Antanarivo et Moramanga les festivités marquant le 70e anniversaire de l’insurrection malgache contre les autorités coloniales françaises. À cet effet, de milliers de Malgaches sont descendus dans les rues pour célébrer le passé.

Il y’a exactement 70 ans jours pour jours, les Malgaches se levaient pour contester l’autorité coloniale française. À cet effet, et comme chaque année, d’importantes manifestations sont organisées, afin de rendre un hommage à cette date importante dans l’histoire du pays et saluer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie lors de la répression sanglante consécutive à cet acte de libération.

La commémoration officielle a débuté dans le cimetière des anciens combattants à Ampanihifana, aux environs de 10 h 30. Le président malgache, Hery Rajaonarimampianina a honoré les sépultures des héros de l’état, fleuries pour la circonstance, sous les regards de centaines d’habitants. Si de nombreuses villes ont vibré au rythme de cette date symbolique, la ville de Moramanga, point de départ de la contestation historique, a été l’épicentre de l’événement. Après Ampanihifana le président s’est rendu dans cette ville de l’est du pays, où des milliers de Malgaches étaient réunis place de la Gare de Moramanga.

Une cérémonie sous fond d’héritage

Cette année, la commémoration de l’insurrection du 29 mars 1947 avait pour thème « Faire passer le flambeau et ne pas oublier le passé ». Avant l’allocution de la première autorité du pays, la passation de flambeau a été faite. Un drapeau, symbole de la souveraineté et la lutte, a été remis par un militaire au président des anciens combattants de Moramanga, Rakotomalala Raymond, qui à son tour l’a remis au président de la République Hery Rajaonarimampianina. Dans un geste fort, ce dernier s’est tourné vers des jeunes et leur a remis le flambeau. Quelques minutes plus tard dans son discours, le chef de l’état est revenu sur la symbolique derrière ce flambeau. « Ne laissons pas s’éteindre la flamme qui brule en chacun de nous. Cette flamme, représentée par ce flambeau, c’est notre Patriotisme à tous » a lancé le Président malgache à l’assistance. « C’est par ce noble sentiment que les combattants de 1947 nous ont légué l’indépendance et la liberté », a-t-il ajouté. Il a également invité l’ensemble de ses compatriotes à faire preuve d’altruisme et de solidarité, pour manifester leur sentiment de patriotisme.

Le président de la République a terminé son discours en s’adressant aux anciens combattants. Il a profité de l’occasion pour annoncer l’augmentation de la pension des derniers survivants qui sont à 179 et leur a rendu hommage.

Pour rappel, l’insurrection malgache et la répression française qui en a résulté constituent l’une des pages les plus sombres de la période coloniale française. Entre 1947 et 1948 entre 10 000 et 100 000 Malgaches ont été tués par l’armée française et réponse à la tentative de déstabilisation de l’autorité coloniale et des meurtres de plusieurs français et de Malgaches travaillant pour l’administration du colon.

Laisser un commentaire