Madagascar: La société de distribution d'eau et d'électricité en difficulté

Délestages quotidiens à Antananarivo

La compagnie nationale malgache de distribution d’eau et d’électricité (La Jirama) rencontre de nombreuses difficultés pour approvisionner la capitale Antananarivo. L’assèchement du fleuve Ikopa, en amont du lac Mandroseza serait la source principale de ce problème. Selon la Jirama, ce lac sera également asséché d’ici deux jours si aucune averse n’est observée. La compagnie serait à la recherche de solutions pour éviter le pire, en attendant les habitants d’Antananarivo se préparent en faisant des réserves d’eau pour les prochains jours. D’après un responsable de la compagnie, si les conditions météorologiques restent telles qu’elles sont actuellement, le lac Mandroseza sera complètement asséché d’ici deux jours.  Cette information a été démentie par le gouvernement malgache. Cependant, l’État se retrouve dans l’obligation d’accorder des subventions dans l’urgence pour éviter la paralysie du pays qui subit déjà quotidiennement de nombreux délestages d’eau et d’électricité.

La Jirama est à la recherche de subventions

La Jirama est financée en partie par la Banque Mondiale, le vice-président Afrique de la même organisation est en ce moment en visite à Madagascar pour faire le point sur l’avance des réformes de la compagnie de distribution d’eau et d’électricité. Depuis l’octroi en mars dernier d’un crédit de 65 millions pour contribuer à la reforme du secteur de l’électricité du pays, la Banque Mondiale veille a l’avancée des travaux. La Jirama a annoncé avoir besoin de plus de 200 millions de dollars pour fonctionner toute l’année 2017. Toutefois, le plafond des subventions de l’État serait fixé à 75 millions de dollars.

 

Laisser un commentaire