Mali : coupure d’internet et interdiction de manifestations en anticipation au référendum sur la révision constitutionnelle

Coupure internet Mali
Internet est devenu une denrée rare au Mali.

Actualité Mali – Depuis plus de 24h, le gouvernement malien a donné l’ordre aux fournisseurs d’internet de couper la connexion sur toute l’étendue du territoire.

Cette mesure a été prise afin d’anticiper toute mobilisation ou manifestation contre le projet de révision de la constitution prévu pour le 9 juillet. Elle s’accompagne d’interdiction de manifestations au risque de répressions par gaz lacrymogène.

En effet, depuis quelques jours, les partis politiques de l’opposition ont débuté les contestations autour du projet de révision de la constitution. Ils ont été rejoints par la société civile et demandent tous le retrait de ce projet. Des campagnes de sensibilisation des populations pour voter « Non » sont en cours afin de les convaincre avant les trois prochaines semaines. Aucun moyen ne sera lésiné, du recours à la justice aux manifestations, ils sont décidés à rejeter ce référendum.

Les supers pouvoirs du Président de la République et les mesures budgétivores, points de divergence entre gouvernements et opposition

Alors que le gouvernement vise à corriger des insuffisances constatées dans la constitution, l’opposition l’accuse de vouloir concentrer tous les pouvoirs entre les mains du Président de la République afin d’en faire un « Roi ». Certains points qui divisent les deux parties sont les suivants :

  • La nouvelle constitution prévoit que le Président de la République désigne le Président de la cour constitutionnelle ainsi que 3 des 9 membres de l’institution ; dans la constitution actuelle, le Président de la cour constitutionnelle est élu par ses pairs ;
  • La nouvelle constitution donnerait le pouvoir au Présent de la République de nommer le 1er ministre et de mettre fin à ses fonctions. Dans la présente constitution, le 1er ministre doit d’abord présenter sa démission du gouvernement, le Président ne peut pas le démettre de ses fonctions ;
  • La nouvelle constitution prévoit un parlement à deux chambres avec la création d’un Sénat

Les internautes ont déclaré ne plus avoir accès à Internet par voie normale, plusieurs d’entre eux se connectent par VPN.

 

Laisser un commentaire