Mali : Quatre morts lors de heurts entre l’armée et un groupe terroriste

 © Le Point Afrique

Ce lundi un violent accrochage a eu lieu dans le village de Fafa, au nord de la région de Gao, à quelques kilomètres de la frontière nigérienne. Deux soldats et deux civils auraient été tués d’après les sources officielles.

C’est ce lundi que s’est déroulé ce nouvel épisode dramatique dans le nord du Mali. Un groupe d’assaillants armé aurait attaqué un détachement de l’armée dans cette région faisant quatre morts, dont deux parmi les civils. Après leur retrait on déplore également deux blessés, ainsi que deux véhicules militaires emportés par les djihadistes, présumés auteurs de cette attaque. Dans un communiqué, le ministère de la Défense a annoncé le bilan de l’attaque, sans pour autant en dire plus.

Le Mali pris en otage par des groupes terroristes

L’armée malienne a subi de nombreuses attaques ces derniers mois. En effet, depuis l’implantation de nombreux groupes terroristes au sahel et particulièrement au Mali, l’armée a été sollicitée sur de nombreux sites afin d’assurer protection et garantir la sécurité des populations. Le 5 mars dernier, c’est un peu plus d’une dizaine de soldats qui avaient été tués lors d’une attaque à Boulikessi, à quelques pas de la frontière avec du Burkina Faso.

Dans la crainte de nouvelles attaques à Fafa, l’armée a demandé aux populations de rester terrées chez elles, afin d’éviter qu’elles ne soient prises par accident dans des tirs croisés. Des renforts quant à eux ont gonflé les rangs des soldats présents, afin de parer à cette éventualité.

Laisser un commentaire