Maroc : vers une intégration du royaume à la CEDEAO ?

Les pays membres de la CEDEAO (en vert) et le Maroc (en rouge)
Les pays membres de la CEDEAO (en vert) et le Maroc (en rouge) – Crédit photo : medias24.com

Maroc News – Les autorités marocaines ont déposé une demande officielle pour intégrer la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) il y a plusieurs semaines. Leur requête sera examinée lors d’une session extraordinaire de la conférence des chefs d’État.

Les chances du Maroc d’intégrer cette coalition d’états africains restent difficiles à déterminer, car la question est beaucoup moins d’ordre juridique que diplomatique et stratégique. En effet, même si l’article 3 du texte fondateur de la CEDEAO laisse croire que l’union n’est censée accueillir que des pays d’Afrique de l’Ouest, il ne s’agit là que d’une interprétation. Rien dans le document n’exclut l’ouverture vers d’autres pays africains. Pour que le Maroc puisse intégrer la CEDEAO, une majorité des deux tiers (soit 10 états sur 15) devront se prononcer en faveur de son adhésion à la communauté.

Les intérêts nationaux au-delà des traités

Il est difficile d’imaginer pourquoi 6 pays ou plus s’opposeraient à la présence du Maroc à la CEDEAO sans examiner de près les intérêts nationaux de plusieurs pays membres. Des états comme le Bénin, le Togo, la Guinée et une poignée d’autres ne verraient pas nécessairement d’un bon oeil l’arrivée du Maroc, laquelle pourrait contrecarrer leurs efforts protectionnistes individuels. D’autres nations cependant sont favorables à l’intégration du Maroc à la CEDEAO qui pourrait devenir par le fait même la quinzième puissance mondiale.

Reste à savoir ce que les représentants des 15 pays membres décideront.

Laisser un commentaire