[Médiation] Crise politique au Gabon : Alpha Condé ne viendra pas

Alpha Condé (à gauche), Jean Ping et Ali Bongo
Alpha Condé (à gauche), Jean Ping et Ali Bongo

News Gabon (Africapostnews) – Annoncée par la presse et espérée par une frange de l’opposition gabonaise, la médiation d’Alpha Condé n’aura pas lieu. Selon un responsable politique guinéen, la présidence gabonaise n’y voyait pas l’opportunité.

L’annonce de l’éventualité d’une médiation d’Alpha Condé, le président guinéen, pour trouver une issue à la crise politique née de l’élection contestée d’Ali Bongo avait été bien accueillie par plusieurs responsables de l’opposition. Cette annonce a donné l’occasion aux ténors de la coalition qui soutient Jean Ping ainsi qu’à Jean Ping lui-même d’affirmer leur ouverture à une telle médiation.

Cependant, alors que plusieurs responsables politiques gabonais membres du parti au pouvoir n’ont cessé de clamer qu’une telle médiation n’a jamais été envisagée, un haut responsable guinéen contacté ce lundi par africapostnews.com affirme le contraire.

« Nous avons constaté le blocage et le président (NDLR Alpha Condé), essaie toujours de se rendre disponible. Ça ne devait pas forcément être une médiation, mais on voulait agir entre les deux principaux camps pour les emmener à discuter. L’idée n’a pas été bien accueillie à Libreville où on considère qu’il y a déjà eu un dialogue. Nous n’avons pas insisté. », a affirmé le responsable politique guinéen qui a requis l’anonymat.

Côté gabonais, la version diffère quelque peu. En effet, un proche d’Ali Bongo qui a lui aussi requis l’anonymat affirme que la médiation d’Alpha Condé dans la crise politique gabonaise n’a jamais été à l’ordre du jour. Selon ce responsable, le président guinéen avait même envisagé d’être présent à la clôture du dialogue national initié par Ali Bongo mais cela n’a pu se faire pour diverses raisons.

Si les motifs divergent selon qu’on soit en Guinée ou au Gabon, nos deux interlocuteurs convergent sur un point : Alpha Condé ne viendra pas à Libreville pour assurer une médiation en Ali Bongo et Jean Ping.

Comme pour définitivement tourner la page, Alpha Condé a fait une offre de médiation ce dimanche au roi Salman d’Arabie saoudite afin de contribuer à un règlement pacifique de la crise qui oppose ce pays à l’émirat du Qatar.

Laisser un commentaire