Mozambique : les personnes chauves, nouvelles cibles des crimes rituels

Crimes rituels Mozambique
Après les albinos, c’est autour des personnes chauves d’être victimes des crimes rituels au Mozambique.

News Mozambique – Au Mozambique après les albinos, ce sont les chauves qui sont la cible des sacrifices rituels. Dans le centre du pays, cinq personnes ont déjà été tuées pour leur crâne censé contenir de l’or.

Le Mozambique, pays connu pour ses pratiques liées aux crimes rituels, se retrouve une nouvelle fois sur le devant de la scène. Cette fois-ci ce ne sont pas les albinos qui sont victimes de ces pratiques, mais plutôt les personnes chauves. En effet, rien que dans le centre du pays cinq hommes chauves ont été déjà assassinés. Suite à ces assassinats odieux, la police mozambicaine a donc mis en garde la population contre des crimes rituels visant les chauves.

Selon la police, la motivation de ces meurtres relève de la superstition. Le porte-parole de la police Ignacio Dina, a déclaré à cet effet que « leurs motivations relèvent de la superstition et de la culture : la communauté locale pense que les individus chauves sont riches » . Dénonçant ainsi le comportement malsain des auteurs de ces crimes.

Les autochtones de la région centrale du Mozambique sont donc persuadés que les crânes des personnes chauves contiennent de l’or et qu’elles sont ainsi sources de richesse.

Les victimes sont des chauves âgées de plus de 40 ans

Deux suspects ont été arrêtés le mois dernier par la police suite au meurtre de deux personnes chauves. Ces dernières étaient âgées de plus de 40 ans. « L’une d’elles a été retrouvée la tête coupée et les organes retirés », a précisé Miguel Caetano, porte-parole des forces de l’ordre pour la province centrale de Zambézie. Les suspects arrêtés sont deux jeunes Mozambicains d’une vingtaine d’années.

« D’après leurs déclarations, leurs mandataires se trouvent en Tanzanie et au Malawi. Les organes étaient destinés à des guérisseurs pour des rites magiques destinés à favoriser la fortune de ces mandataires », a ajouté Miguel Caetano.

Bien que la police assure que ces bavures à l’encontre des chauves soient les premières enregistrées, il ne serait pas étonnant qu’elles continuent. En prenant l’exemple des sacrifices rituels contre les albinos, bien que dénoncés sont aujourd’hui en augmentation.  L’ONU affirme que plus de 100 attaques contre des albinos ont été recensées au Mozambique depuis 2014.

Il ne fait donc pas bon d’être chauve ni albinos au Mozambique…

 

Laisser un commentaire