Mutineries d’Adiaké : le gouvernement annonce un retour au calme

© AFP

Les mutins des forces spéciales d’Adiaké qui réclamaient leurs primes et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail ont présenté leurs excuses au général, chef d’Etat-major des armées Sékou Touré. Le ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi a pris acte et le gouvernement « note avec satisfaction le retour au calme » peut-on voir dans le Communiqué du Conseil des ministres du 8 février.

En effet, mardi matin à Adiaké, qui se situe à l’est d’Abidjan, les soldats à bord de pick-up ont semé la panique en tirant en l’air pour exprimer leur mécontentement. Selon le gouvernement ces troubles ont occasionné deux blessés par balles, dont les soins seront pris en charge par l’État.

Le groupe de mutins est en ce moment en discussion avec sa hiérarchie par rapport à leurs revendications.

Laisser un commentaire