Gabon : Ngoulakia chute à Akiéni, Mapangou triomphe à Fougamou et Pastor Ngoua en tête à Bitam

Actualité Gabon – À Fougamou, le ministre d’État à la Communication et Porte-Parole du gouvernement, Guy-Bertrand Mapangou qui défend les couleurs du PDG, est en phase de remporter son siège à l’Assemblée nationale. À Bitam, dans la province septentrionale du Woleu-Ntem, le parti au pouvoir est assuré de conserver son siège avec la très probable victoire de Pastor Ngoua. Par contre à Akiéni, Léon Paul Ngoulakia aurait perdu sa première bataille électorale.

Selon les premières tendances parvenues à la rédaction d’Africapostnews, Léon Paul Ngoulakia, cousin du président Ali Bongo et ancien chef du Conseil National de Sécurité, aurait laissé des plumes à Akiéni dans le Haut-Ogoouée. Malgré plusieurs semaines d’une campagne acharnée, le neveu de Patience Dabany n’a pas pu faire le poids face au parti au pouvoir.

 Important soutien de Jean Ping lors de la présidentielle de 2016, Léon Paul Ngoulakia aurait perdu le 2e siège dans la capitale départementale de la Lekoni-Lekori. De ce que l’on sait, les équipes du candidat du parti « Les Démocrates » auraient été sévèrement intimidés, au point où ses représentants n’ont pas pu accéder aux bureaux de vote.

Alors que le dépouillement suit son cours sur l’ensemble du territoire, les premières tendances sont favorables au Parti Démocratique Gabonais dans les localités de Fougamou dans la province de la Ngounié et à Bitam dans le Woleu-Ntem.

À Fougamou, dans le département de la Tsamba-Magotsi, Guy-Bertrand Mapangou n’aurait eu aucun mal à battre ses adversaires, parmi lesquels, Frédéric Massavala Maboumba, proche de Jean Ping, incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis septembre 2017.

À Bitam, l’ancien ministre de l’Économie numérique et de la Poste Pastor Ngoua N’neme, aurait fait l’unanimité dans les urnes. Pour l’instant en tête dans cette localité, sa victoire pourrait offrir au PDG un siège important à l’Assemblé nationale.

Laisser un commentaire