Niger : Plusieurs morts suite aux inondations de ces derniers jours

Inondations au Niger
Inondations au Niger

Actualité Niger (AfricaPostNews) – La saison des pluies vient de commencer dans la région du Sahel que déjà d’importants dégâts sont à déplorer. Les autorités nigériennes ont annoncé la mort de 9 enfants causée par des effondrements de murs de maisons suite à des inondations dans la capitale Niamey. De nombreuses installations techniques ont également subi de conséquentes détériorations. 

Spectacle de désolation et de chaos à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de Niamey dans la nuit de mardi à mercredi. Les inondations ont causé la mort d’au moins neuf personnes. Le secrétaire général du gouvernorat de Niamey, Zourkaleïni Maïga, l’a annoncé à la presse : « On déplore à l’heure actuelle neuf morts, tous des enfants, dans l’effondrement de maisons et des chutes de murs dans différents quartiers ».

La ville de Niamey méconnaissable après les premières inondations

Déclarant avoir sillonné les artères de la capitale accompagnées des maires des différents arrondissements, le secrétaire du gouvernorat a décrit d’importants dégâts matériels. « Des maisons éventrées, des marchés dévastés, des écoles inondées, des voies impraticables, des champs engloutis par les eaux » tel est le tableau dépeint par l’autorité de Niamey au lendemain des intempéries. D’importantes dégradations sont également constatées dans les marchés de la capitale. Un bilan complet n’est pour l’heure pas disponible.

Les chaînes publiques ont cessé d’émettre suite aux inondations de leurs locaux

Depuis mardi, deux chaînes de télévision publique avaient cessé d’émettre. En effet, Télé-Sahel et Tal-TV ont dû stopper toute diffusion de leurs programmes en raison des fortes pluies qui ont inondé leurs locaux. « C’est la catastrophe : nos locaux sont inondés, les studios sont inondés, les câbles sont sous l’eau, nous avons coupé l’électricité et du coup ça nous empêche de faire toute diffusion », a expliqué à la radio publique, Kader Cyprien, le directeur technique de l’Office de radiodiffusion et télévision du Niger (ORTN).

Faute d’un système adéquat pour évacuer les eaux de pluie, l’on déplore chaque année de fortes inondations dans la ville de Niamey et ses environs. L’année dernière, le bilan en vies humaines s’était malheureusement estimé à une cinquantaine de morts. Près de 145 000 personnes s’étaient retrouvées à la rue à la suite des pluies torrentielles. Des hectares entiers de terres arables avaient été détruits. Espérons que cette année soit moins catastrophique.

 
 
 

Laisser un commentaire