Niger : Veolia s'engage dans la gestion des déchets

 

Lors de sa visite en France, le Premier ministre nigérien Brigi Rafini a signé avec l’équipe de Veolia un accord pour la préparation d’une politique de gestion des ordures ménagères à Niamey. 

En effet, avec l’exécution du programme « Niamey Nyala » qui vise à mener des actions dans les domaines de la gestion des eaux usées, des ordures ménagères et de la valorisation des déchets. Le Niger tente d’installer une politique antipollution de son espace vital en faisant appel au groupe Veolia.

Veolia Niger soucieux de sa diversification et de son amélioration continue

Implantée au Niger  depuis 2001,  l’entreprise Veolia a pour principal objectif de développer l’accès à l’eau. Raison pour laquelle, ce groupe a crée la ociété d’exploitation des eaux du Niger (SEEN), afin de devenir une référence importante dans leur domaine. Veolia souhaiterait déployer son savoir-faire au service du développement de l’accès à l’eau au Niger mais également auprès des pays dans lesquels il est présent. Son action vise principalement les populations aux ressources limitées.

Au travers de la SEEN, Veolia s’occupe donc de la distribution de l’eau principalement dans plus de 54 villes et villages du pays. Le groupe multiplie ses actions au Niger en diversifiant son activité pour mieux satisfaire les besoins de la clientèle.

Il a mis en place des campagnes d’information visant à sensibiliser les populations sur la gestion de ses ressources. Près de 1,5 million de personnes ont désormais accès à l’eau et sa production a été multipliée deux. Ayant presque atteint leur objectif au Niger, Veolia met également son expertise en avant pour la propreté urbaine et l’assainissement

.

Veolia met en place un centre de traitement de déchets grâce au programme Niamey Nyala

Avec l’accroissement des zones urbaines, les collectivités africaines éprouvent des difficultés à mettre en place la filière de gestion des déchets. Bien que des solutions soient à portée de main, l’information n’est pas assez diffusée. À cela s’ajoute le manque d’expertise en matière de traitement et de collecte des déchets.

En janvier 2009, pour améliorer la gestion des déchets, le réseau projection parrainé par Jean-Hugues Hermant-Lagrange en collaboration avec Veolia a encouragé un atelier sur l’assainissement à Niamey. Un projet de renforcement des capacités des acteurs de l’assainissement a été validé.  Ce qui montre encore à quel point le groupe investit dans la gestion des déchets.

Les autorités nigériennes viennent de signer avec le spécialiste du traitement de l’eau et des déchets, un accord pour l’élaboration d’une politique de gestion des déchets dans la capitale Niamey. Le directeur d’Afrique-Moyen Orient du groupe Veolia s’est exprimé dans la presse en déclarant ceci : « Nous allons lancer une étude très approfondie avec l’Etat, afin de parvenir à une proposition concrète, puis nous irons voir les bailleurs de fonds ».

Ce contrat découlerait du programme «Niamey nyala » ou encore « Niamey la coquette », un programme visant à rendre la ville plus belle en s’occupant de l’assainissement, la rénovation et l’aménagement de la ville. La mission de Veolia consistera à s’occuper de la collecte et la construction d’un centre d’enfouissement des déchets.

Laisser un commentaire