Nigeria : Buhari malade, le parti au pouvoir craint un coup d’État

Bola Tinubu (à gauche) et Muhammadu Buhari
Bola Tinubu (à gauche) et Muhammadu Buhari © informationng.com

Nigeria News (Lagos) – Bola Tinubu, le leader du parti au pouvoir, a mis en garde les militaires et la classe politique de son pays sur d’éventuelles velléités de coup d’État. Le leader du parti du président Muhammadu Buhari, en séjour à Londres pour des raisons de santé, a averti que les Nigérians ne sauraient l’accepter.

Le Congrès des progressistes (APC) de Muhammadu Buhari veut éviter que l’état de santé du président et son absence du pays ne servent de prétexte à un coup d’État militaire. S’exprimant devant l’assemblée d’état à Lagos, Bola Tinubu, le dirigeant de l’APC, a tenu à s’adresser à ceux qui dans l’ombre prépareraient un putsch.

« Ceux qui pensent pouvoir rompre avec la démocratie se trompent »

« Il y a quelques jours, nous avons entendu une mise en garde concernant certaines personnes qui essayaient d’attirer les militaires hors de la caserne. Je voudrais ajouter ma voix à cette mise en garde », a déclaré Tinubu dans un discours à l’assemblée d’état à Lagos.

Poursuivant son intervention, Bola Tinubu a rappelé les efforts et sacrifices faits par les Nigérians pour parvenir à instaurer la démocratie dans le pays.

« Ceux qui pensent pouvoir rompre avec la démocratie pour laquelle on a tant travaillé et tant de gens ont sacrifié leur vie se trompent. Le Nigéria est venu de trop loin pour une telle chose … n’y pensez même pas. », a-t-il insisté.

La sortie de Bola Tinubu intervient après une déclaration du Chef d’état-major de l’armée où il affirmait avoir reçu des informations selon lesquelles des soldats avaient été interrogés par des individus pour des raisons politiques non divulguées.

Pour rappel le président Muhammadu Buhari a quitté le Nigéria, le 7 mai, pour se rendre à Londres (Royaume-Uni) afin de réaliser un suivi médical. La durée de son séjour n’avait pas été rendue publique par le gouvernement. Avant son départ, Muhammadu Buhari avait rassuré les populations sur son état de santé, via son compte Twitter. Il expliquait notamment que ce voyage médical n’était pas soudain. En effet, après un premier voyage en janvier, ses médecins n’écartaient pas l’éventualité d’un retour à Londres pour un suivi.

Laisser un commentaire