Nigéria : un célèbre kidnappeur recherché depuis 2013 enfin arrêté par la police

Le célèbre ravisseur, Chukwudi Dumeme Onuamadike alias Evans © The Guardian Nigéria

News Nigéria – Le cerveau d’un groupe de kidnappeurs a été appréhendé ce week-end par la police nigériane. La capture d’Evans met fin à 4 ans d’intenses recherches.

Chukwudi Dumeme Onuamadike, était jusqu’à samedi, l’un des hommes les plus recherchés du Nigéria. Dans un communiqué paru hier, la police nigériane a annoncé son arrestation. Plus connu sous le nom d’Evans, l’homme s’était illustré dans une série de kidnapping surtout dans l’état de Lagos. Parmi ses victimes, de nombreuses personnalités.

Selon des sources officielles, c’est samedi après une longue et intense bataille armée entre les forces de l’ordre et Evans et son gang que la police a procédé à la capture du célèbre ravisseur. Peu après son arrestation, Evans a répondu volontiers à une série de questions-réponses aux micros des différents journalistes présents au poste de police.

Le kidnappeur qui n’aimait que le dollar

Connu pour ne demander que des rançons en dollar américain, le ravisseur a expliqué son choix. « J’ai choisi de demander des rançons en dollars pour être différent, et le montant maximum que j’ai récolté est 1 million de dollars. », s’est-il targué. Puis il est revenu sur son parcours de kidnappeur. « Je ne sais pas combien j’ai récolté jusqu’ici ni combien de personnes j’ai enlevé mais […] je kidnappe depuis 2015 ». Des propos qui viendraient mettre à mal les déclarations de la police, qui affirme rechercher le malfrat depuis 2013.

Face aux policiers, Evans aurait tout de même reconnu être à l’origine de 13 enlèvements. Il a toutefois admis ne pas être sur du nombre exacts d’enlèvements. Des kidnappings qui lui aurait permis de devenir le propriétaire de quatre maisons à Magodo (Lagos). C’est d’ailleurs dans l’un de ses manoirs que la police a mis fin à sa traque. Outre ses propriétés privées, il clame également être le propriétaire d’une montre de 170.000 dollars, et de neuf téléphones portables dont trois couteraient 6.000 dollars chacun. En plus d’énumérer les richesses accumulées grâces à ses forfaits, le roi du kidnapping au Nigéria a également révélé son mode opératoire. En effet, Onuamadike a confié que lui et son équipe opérait en deux groupes. « Une équipe vient avec moi procéder à l’enlèvement des victimes et l’autre a qui on les remet les emmène à la planque. », a-t-il expliqué.

L’arrestation de celui qui a avoué s’adonner également à la vente de drogue de temps à autre, a été saluée par les politiques. « C’est un énorme succès pour la police nigériane. Les Forces vont continuer dans ce sens afin de prévenir les cas d’enlèvements et la criminalité en général dans le pays. », a déclaré le porte-parole de la police à Abuja. En somme, c’est un point positif pour la lutte contre les enlèvements. Fléau très présent au Nigéria, les autorités tentent de ramener un climat de sécurité dans un pays déjà fortement frappé par la secte Boko Haram.

Laisser un commentaire