Nigéria – Dapchi : Boko Haram relâche près d’une centaine de filles

Amnesty International fustige l'inaction de l'armée
Une salle de classe dans le pensionnat où 110 filles ont été enlevées par Boko Haram. Credits : Afolabi Sotunde / Reuters

(APN) – Quelques semaines après l’enlèvement de 110 filles à Dapchi, la secte djihadiste a décidé de libérer 76 écolières. Elles ont été ramenées à leur école ce mercredi matin.

Une victoire pour le gouvernement nigérian. Ce mercredi matin, Garba Shehu, un conseiller du président Buhari annonce le retour de 76 écolières. Il ajoute que de nouvelles informations seront publiées plus tard. En effet, pour le moment, le flou règne sur la raison pour laquelle le groupe islamiste libère ces filles. De plus, les populations ne savent pas si les négociations engagées entre le gouvernement et Boko Haram a porté ses fruits.

Kachalla Buchar, secrétaire de l’association des parents d’élèves s’est exprimé sur la libération des jeunes filles. « Les filles ont dit que les militants de Boko Haram les ont laissées à 20 kilomètres de Dapchi et leur ont dit de trouver leur chemin » dit-il. Elles ont ensuite été vu aux alentours de 7h30 dans la localité. De nombreux parents ont retrouvé leurs enfants et s’en réjouissent. En revanche, une partie des filles reste captive de Boko Haram.

Laisser un commentaire