Nigéria – Kano : une réforme de la polygamie pour lutter contre le terrorisme

Muhammadu Sanusi II, Emir de Kano © Alchetron

L’émir de Kano, Muhammadu Sanusi II, s’est montré favorable face à une réforme de la polygamie. Selon lui, celle-ci aurait un lien avec la montée du terrorisme dans cette région plusieurs fois ciblée par Boko Haram.

Ce dimanche 19 février marquait le 50e anniversaire de la mort d’Isa Walid, grande figure de la région de Kano. Lors de cette commémoration où le Vice President Yemi Osinbajo était présent, Muhammadu Sanusi 2 a tenu à faire part de ses intentions.

Lors de son allocution, l’émir de Kano a laissé entendre qu’il souhaite faire adopter une loi interdisant les hommes de prendre plus d’une femme, s’ils n’en ont pas les moyens. Comme justification, il ajoute que l’existence d’un lien entre la polygamie, la pauvreté et le mariage est certain.

Pour appuyer son propos, il a déclaré « La plupart d’entre nous dans le nord, sommes témoin des conséquences économiques des hommes incapables d’entretenir une femme, mais qui en épousent quatre. Ils finissent par avoir 20 enfants, sans éducation, abandonnés dans la rue, et finissant comme bandits ou terroristes. »

LA POLYGAMIE ? OUI, MAIS PAS QUE

La polygamie n’est pas le seul sujet de cette vaste refonte. M. Sanusi indique que l’Émirat et les chercheurs de l’université de Bayero ficellent une nouvelle loi. Cette dernière concerne les problèmes liés au mariage.

Lamido Sanusi est un ancien Gouverneur de la banque centrale du Nigéria et chef religieux dans le nord du pays. Il affirme que la loi se base sur la position de l’Islam en termes de mariage.

« Cette loi va interdire les mariages forcés, elle va rendre illégale la violence domestique et établir des conditions à remplir pour prendre une seconde épouse. », a-t-il déclaré. Il estime que cette loi mettra les hommes face à leurs responsabilités.

Outre la pénalisation des violences conjugales et du mariage forcé, cette loi concerne aussi le divorce et le sort des enfants. En réaction, la tête de Muhammadu Sanusi 2 a été mise à prix par Boko Haram.

Laisser un commentaire