Nigéria : le portait de la princesse « Tutu » vendu aux enchères à Londres à plus d’un million d’euros

Une peinture dépasse un million d'euros lors d'une vente aux enchères
Le tableau de Ben Enwonwu représentant la princesse Ife Adetutu Ademiluyi surnommée « Tutu » . Credits : Bonhams / Instagram

(APN) – Disparue depuis plus de 40 ans, l’œuvre du peintre nigérian Ben Enwonwu a été retrouvée à Londres en février 2018. Ce portrait d’une princesse nigériane surnommée « Tutu » a été vendu à plus d’un million d’euros lors d’une vente aux enchères à Londres.

Le portait de la princesse Adetutu Ademiluyi surnommée « Tutu » a été réalisé par Ben Enwonwu en 1974. Père du modernisme nigérian, cette œuvre est emblématique dans un Nigéria qui venait de subir les affres de la guerre. Son auteur symbolisait quant à lui la réconciliation entre l’État et la région sécessionniste biafraise.

Considéré comme l’une des pièces les plus importantes de l’art contemporain africain, le portrait est perdu de vue après une exposition à Lagos en 1975. Quarante trois ans plus tard, il est retrouvé dans un appartement à Londres. Nul ne sait comment la princesse « Tutu » est arrivée dans la métropole. Aussi, ses désormais anciens propriétaires ont tenu à garder l’anonymat.

Une vente aux enchères est organisée par la maison Bonhams à Londres. Son directeur d’art contemporain africain Giles Peppiatt a indiqué que l’œuvre du peintre nigérian est non seulement une référence et a une grande importance culturelle au Nigéria. Estimée à 340.000 euros, « Tutu » pulvérise les estimations et est adjugée à 1,4 millions d’euros. C’est un nouveau record pour l’artiste. Peint à Ife, ce modèle est le seul exemplaire de cette « Mona Lisa africaine » retrouvé parmi trois autres.

Laisser un commentaire