Nigéria : les pluies saisonnières font déjà plus d’une centaine de victimes

Les inondations ont déjà fait plusieurs victimes au Nigeria.
Les inondations ont déjà fait plusieurs victimes au Nigeria.

Au Nigéria, des pluies torrentielles ont fait déborder les fleuves Niger et Bénoué, faisant ainsi plus d’une centaine de morts, inondant des villages entiers et bloquant des dizaines de milliers de personnes dans leurs maisons.

Dans l’État de Kogi, la capitale Lokoja située au confluent des deux fleuves, a été pratiquement submergée le niveau de l’eau continue inexorablement de monter. La ville de 200 000 habitants est noyée sous plus de 11 mètres d’eau. La situation actuelle ravive le douloureux souvenir des crues de 2012 durant lesquelles plusieurs centaines de personnes périrent et deux millions d’autres se retrouvèrent sans abri dans trente des trente-six États que compte le Nigéria.

Pour éviter de revivre un pareil épisode, le responsable de l’Agence nationale pour la gestion des urgences (NEMA) a déclaré ce mardi la catastrophe nationale dans les États de Kogi et du Niger situés au centre du territoire, et dans les États du Delta et d’Anambra situés au Sud. Par ailleurs, huit autres États ont été placés sous surveillance. Pour la NEMA, ce sont les fortes pluies qui ont poussé les deux principaux fleuves du pays, le fleuve Niger et la rivière Benue, à sortir de leurs lits.

Selon le dernier bilan officiel, au moins 148 personnes, réparties sur dix Etats, ont péri dans les intempéries des deux dernières semaines, tandis que 64.000 autres ont été déplacées. Le président Muhammadu Buhari a déclaré lundi avoir approuvé le déblocage de 3 milliards de nairas, soit l’équivalent de 7,1 millions d’euros, pour acheminer vivres et médicaments aux sinistrés.

Alors que les autorités nigérianes affirment qu’il est possible que d’autres inondations se produisent dans les jours et les semaines à venir, la Croix-Rouge quant à elle met en garde contre la propagation de maladies infectieuses comme le choléra. « Il est vraisemblable que la situation va s’aggraver si rien n’est fait, avec des prévisions météo indiquant une poursuite des pluies », a déclaré le responsable de la Croix-Rouge pour l’Afrique de l’Ouest, Daniel Sayi, dans un communiqué. Pour rappel, la maladie avait fait plus de 200 morts pendant la saison des pluies l’an dernier.

 

Laisser un commentaire