Nigéria : L’ex-ministre du pétrole formellement accusée d'avoir blanchi 2 millions de dollars

L’ex ministre du Pétrole mise en cause dans une affaire de blanchiment d’argent © Al Jazeera

Actualité Nigeria – En exil à Londres depuis la défaite du président Goodluck Jonathan en mars 2015, Alison Madueke n’a pas assisté mercredi dernier à la lecture des charges qui pèsent contre elle. Elle est impliquée dans un scandale de corruption pour assurer la victoire de l’ancien président Goodluck Jonathan aux précédentes élections présidentielles.

L’ancienne ministre du Pétrole du Nigéria, Alison Madueke, est la première ministre de l’ancien président à être officiellement accusée de blanchiment d’argent par la Haute Cour Fédérale du Nigéria.

Les faits concernent un montant d’1.4 millions de dollars de pots-de-vin payés à des agents électoraux, pour assurer la victoire du président sortant lors des élections de 2015. D’après un ancien conseiller à la sécurité nationale, cette somme provient du détournement de 2.1 millions de dollars initialement destinés à la lutte contre la secte islamique Boko Haram.

Laisser un commentaire