Nigéria : Le président Buhari est-il gravement malade ?

Déjà absent du pays depuis le 19 janvier, officiellement pour subir une série d’examens médicaux, le président nigérian Muhammadu Buhari, ne semble pas prêt d’y revenir.

De Londres (Royaume-Uni) où il se trouve, Muhammadu Buhari a demandé au parlement de prolonger son congé médical pour une durée qui n’a pas été précisée. Cette absence prolongée du président hors du pays a relancé les rumeurs sur son état de santé et sa capacité à diriger le pays.

« Le président doit compléter une série de tests »

« Le président Muhammadu Buhari a écrit à l’Assemblée nationale aujourd’hui, le 5 février 2017, informant de son désir de prolonger son congé afin de compléter et de recevoir les résultats d’une série de tests recommandés par ses médecins », ce sont les termes du communiqué officiel qui a informé l’opinion du prolongement du séjour de Muhammadu Buhari à Londres.

Même si Garba Shehu, le porte-parole du président, a déclaré que Muhammadu Buhari n’est pas dans un état de santé grave, tout le pays s’interroge sur ce qui a conduit le chef de l’État à quitter le pays depuis plus de 2 semaines et sur ces examens qui le maintiennent hors du pays.

#BuhariVacation 

Sur les réseaux sociaux les internautes nigérians ont créé le hashtag #BuhariVacation  (NDLR la vacance de poste de Buhari) pour demander une totale transparence sur l’état de santé du président. Quand certains profitent de ce hashtag pour tourner en dérision les motifs officiels de l’absence de Muhammadu Buhari, d’autres appellent à sa démission.

Entre décembre et janvier, une rumeur récurrente disait le président Buhari gravement malade. Son entourage avait minimisé cette affaire préférant inviter les populations à ne pas prêter attention à des « messages subversifs ». Cependant, on se souvient qu’en juin 2016, Muhammadu Buhari avait déjà été soigné à Londres (Royaume-Uni) pour des « infections persistantes ».

Muhammadu Buhari, âgé de 74 ans, dirige le Nigéria depuis le 29 juin 2015 après avoir battu le président sortant Goodluck Jonathan avec 53,9% des voix. Militaire de carrière, il avait déjà dirigé le Nigéria de 1983 à 1985 à la suite d’un coup d’État. Depuis son retour au pouvoir, Muhammadu Buhari a fait de la lutte contre la corruption l’axe central de sa politique. Depuis son départ à Londres, l’intérim de Muhammadu Buhari  est assuré par son vice-président Yemi Osinbajo.

Laisser un commentaire