Nigéria : La procédure de demande de visa simplifiée pour les touristes

Les démarches pour l’obtention de visas nigérians désormais simplifiées © Nigeriaeye

Dimanche dernier, dans une déclaration, le ministre de l’Information et de la Culture a annoncé un certain nombre de mesures visant à faciliter les opportunités d’affaires et à booster le tourisme au Nigéria. Parmi ces mesures, la facilitation des démarches pour l’obtention de visa.

L’aspect administratif des demandes de visa ne devrait plus freiner ceux qui veulent se rendre au Nigéria pour tourisme ou pour faire des affaires. En effet, Alhaji Lai Mohammed, ministre de l’Information a déclaré que « le Service d’Immigration Nigérian (NIS) a revu les conditions d’obtention des visas nigérians afin de les rendre plus favorables aux demandeurs. » Il s’agit notamment des visas court séjour, à savoir le Visa à l’arrivée (VoA), le Visa Affaires, le Visa Touriste et le Visa transit. Tout ceci dans le cadre du plan national de diversification de l’économie.

Diversifier l’économie par le tourisme

Ex-première économie d’Afrique, le Nigéria subit les conséquences de la chute du prix de l’or noir. Ancien premier exportateur de pétrole, le pays se voit dans l’obligation de chercher à diversifier son économie. À l’occasion de la « One Lagos Fiesta », en juillet 2016, le ministre local du Tourisme, de l’Art et de la Culture de l’état de Lagos s’alarmait. Au micro des journalistes présents, il déclarait que « L’économie globale a un gros problème […] nous devons investir dans une économie alternative.» En outre, M. Coker confiait à l’AFP que « Les loisirs et le tourisme sont les moyens les plus rapides pour relancer l’économie en touchant toutes les strates de la société ».

Lors de son retour au pouvoir en 2015, le président Buhari s’engageait entre autres à mettre un terme à la terreur Boko Haram et à diversifier l’économie nigériane. C’est dans cette optique que l’allègement des procédures de demande de visa a été pris. Ainsi, en ouvrant ses frontières, le Nigéria entendant doper le secteur du tourisme. Par ailleurs, il souhaite aussi favoriser les échanges commerciaux et possibilités d’affaires.

Adieu paperasse et frais de déplacement inutiles

En effet, le Nigéria veut aussi se positionner en eldorado du business. Pour se faire, d’autres actions ont été prises par le NIS en vue de faciliter les affaires dans le pays. Notamment l’uniformisation des formulaires administratifs. Jusqu’ici les visiteurs devaient remplir jusqu’à trois formulaires différents selon les motifs de leur voyage. Avec cette réforme, chaque administration possède le même et unique formulaire.

Outre les changements pour les étrangers, les nationaux eux aussi, sont concernés par certaines mesures. Le ministre a également annoncé la décentralisation de certains pouvoirs aux localités et missions diplomatiques. Désormais, plus besoin de voyager jusqu’à Abuja pour renouveler un passeport. De plus, 28 bureaux délivrant les cartes de résidents ont été ouverts.

L’insécurité, un possible frein 

Si le pays possède une richesse culturelle pouvant séduire les touristes, l’insécurité, elle, peut représenter un frein. Le site France Diplomatie, par exemple, « déconseille formellement de se rendre dans une grande partie du Nigéria », en raison du risque terroriste. Pour beaucoup, qui dit Nigéria, dit inévitablement Boko Haram. Le mouvement djihadiste qui sévit principalement dans le nord-est du pays, ne facilite pas la tâche du gouvernement. Sans compter les dégâts économiques, le groupe islamiste nuit gravement à l’image du pays au niveau sécuritaire.

Aussi, la montée des kidnappings peut amener à réfléchir à deux fois avant de choisir le pays comme destination de vacances. Si la promesse d’éradication du groupe terroriste tarde à s’accomplir, il ne fait nul doute que le gouvernement ne lâche rien. Il continue intensément la lutte contre ce fléau qu’est le terrorisme.

Laisser un commentaire