Nigeria : « Il est temps que le président jette l'éponge… », un gouverneur appelle à la démission du Président Buhari

Buhari malade
L’état de santé de Buhari inquiète tout le pays. © CNN

News Nigeria – Plus les jours passent, plus l’opinion publique nigériane se pose des questions quant à l’état de santé du président Muhammadu Buhari. Fortement affecté par la maladie depuis plusieurs mois, il passe désormais le plus clair de son temps à Londres. Alors que certains s’interrogent sur ses réelles capacités à pouvoir diriger le pays, ce jeudi, le gouverneur de l’État d’Ekiti a publiquement demandé sa démission.

Il ne se passe pas un jour sans que la presse nigériane n’aborde les questions liées à l’état de santé du président. Sur les réseaux sociaux et dans les médias, des rumeurs incessantes laissent entendre que Buhari souffrirait de problèmes d’élocution et de trous de mémoire.

Interrogés moult fois sur la question, les officiels Nigérians se sont toujours refusés à tout commentaire. Depuis le début de l’année, le président nigérian s’est rendu en Angleterre à plusieurs. Des voyages qui s’expliquent par le fait qu’il a besoin de recevoir des soins médicaux. Depuis environ deux mois, c’est son numéro deux, le vice-président Yemi Osinbajo, qui dirige ce pays de 200 millions d’habitants.

Ayo Fayose, le gouverneur de l’État d’Ekiti (sud-ouest du pays) est sorti de sa réserve en évoquant l’état de santé de Buhari. Il a publiquement demandé la démission du Président nigérian. « Il est temps que le président jette l’éponge, démissionne et permette au pays d’aller de l’avant », a-t-il déclaré devant des journalistes.

Buhari mourant et en phase terminale ?

Ce n’est pas dans la nature du gouverneur Fayose de rester dans le politiquement correct. L’homme dont le franc-parler n’est plus à démontrer est membre du Parti démocratique populaire (PDP), une formation de l’opposition. Ce n’est pas la première que le gouverneur de l’État d’Ekiti est l’auteur d’une telle sortie. Précédemment, il avait déclaré dans les médias que Buhari décèderait tout en étant en fonction.

Lors de sa conférence de presse, Ayo Fayose s’est également attaqué à l’âge du président (74 ans). Pour le gouverneur de l’État d’Ekiti, Muhammadu Buhari serait bien trop âgé pour diriger le Nigeria. Par ailleurs et sans apporter la moindre preuve, il a déclaré devant la presse que Buhari était en phase terminale.

Dimanche dernier, à l’occasion de l’Aïd et après 50 jours de silence, Buhari s’est officiellement adressé aux siens. Au travers d’un message envoyé depuis Londres il a souhaité une une joyeuse fête  au pays tout entier. C’est un homme visiblement affaibli et à la voix pesante que les Nigérians ont pu entendre.

Récemment, la présidence de la république a dû démentir plusieurs rumeurs annonçant la dégradation de l’état de santé de Buhari voire sa mort. Le parti au pouvoir, le Congrès progressiste (APC), a répondu à Ayo Fayose en lui demandant d’apporter les preuves de ses allégations.

 

Laisser un commentaire