La note souveraine du Gabon dégradée à cause de l’augmentation rapide de sa dette publique

La note souveraine du Gabon dégradée à cause de l’augmentation rapide de sa dette publique

Jean-Fidèle Otandault , le ministre gabonais du Budget
Jean-Fidèle Otandault , le ministre gabonais du Budget // DR Jeune Afrique

Gabon (Africapostnews) – L’agence de notation Fitch Ratings a de nouveau dégradé la note de crédit du Gabon qui était déjà classée dans la catégorie des « dettes spéculatives ». En cause, une augmentation rapide de la dette publique et des déséquilibres macroéconomiques.

Le rythme d’endettement du Gabon inquiète les agences de notation dont les notes de crédit sont particulièrement regardées par les investisseurs. Classé « B+ » dans la catégorie des dettes spéculatives, c’est-à-dire parmi les pays dont le remboursement des dettes publiques est hypothétique, le Gabon a été encore dégradé d’un cran à « B ».

Pour l’agence de notation américaine Fitch Ratings, la dégradation de la note souveraine du Gabon s’explique par « la vive détérioration des comptes budgétaire et extérieur du pays, l’accumulation d’importants arriérés intérieurs comme extérieurs ainsi que le gonflement de la dette publique ».

En outre, pour Ficth Ratings, l’accompagnement du FMI dont bénéficie le Gabon peut permettre de mettre fin aux tensions de trésorerie récurrentes auxquelles fait face le pays. Cependant, il craint que des défaillances gabonaises dans l’application du programme du FMI entrainent une nouvelle dégradation de la note de crédit de ce pays pétrolier d’Afrique centrale fortement affecté par la baisse des cours mondiaux du brut.

Le Gabon cumule des arriérés à hauteur de 2% du Produit intérieur brut (PIB) pour les créanciers extérieurs et à pas moins de 7,7% du PIB pour les retards de paiements intérieurs, comme les remboursements de TVA ou le paiement de fournisseurs. Cette situation crée des difficultés aux entreprises locales. Asphyxiées, certaines ont été contraintes de fermer, mettant ainsi des centaines de personnes au chômage.

Selon l’agence de notation, la croissance du PIB devrait être inférieure à 1% en 2017 et ne devrait pas excéder 3% en 2018, trop faible pour relancer durablement l’activité économique dans le pays.

  1. […] Malgré ces bons points distribués par l’agence de notation à la politique économique du gouvernement, la note souveraine du Gabon reste inchangée à ‘‘B’’ et demeure dans la catégorie des dettes dites spéculatives. L’encours de la dette publique du Gabon, en continuelle hausse depuis 2010 avoisine désormais les 5 000 milliards FCFA. La dernière révision de la note de crédit du Gabon par l’agence Fitch avait été réalisé en …. […]

  2. […] Malgré ces bons points distribués par l’agence de notation à la politique économique du gouvernement, la note souveraine du Gabon reste inchangée à ‘‘B’’ et demeure dans la catégorie des dettes dites spéculatives. L’encours de la dette publique du Gabon, en continuelle hausse depuis 2010 avoisine désormais les 5 000 milliards FCFA. La dernière révision de la note de crédit du Gabon par l’agence Fitch avait été réalisé en …. […]

Laisser un commentaire