Opération épervier : deux anciens proches de Paul Biya condamnés à 20 ans de prison

Cour Suprême du Cameroun
Cour Suprême du Cameroun | Photo memoire-cameroun.com

News Cameroun – Cette fin de semaine, la Cour suprême du Cameroun a confirmé la condamnation de Jean – Marie Atangana Mebara et Enoni Ephraïm, deux anciens proches collaborateurs du Président Biya, à 20 ans de prison pour détournement de fonds publics. Le premier est un ancien secrétaire général de la présidence, et le second, son adjoint et ensuite premier ministre de 2004 à 2009. On leur reproche d’avoir détourné environ 2,5 millions euros à l’époque où ils étaient au secrétariat général de la présidence. Après plusieurs vains recours, la Cour a fixé la condamnation.

Cette affaire découle d’une longue histoire de malversation financière qui remonte aux années 2000. Au Cameroun, comme dans plusieurs autres pays de la Sous – Région, il a y en permanence comme une campagne ou même une compétition de détournements de biens publics soutenue par l’hyper corruption. Il y a des condamnations, des acquittements (Arrêt de la Cour déclarant l’accusé non coupable), mais aussi de l’impunité dans ces affaires. C’est donc pour convaincre ou pour impressionner l’opinion, selon, que Paul Biya a mis en place la fameuse opération Epervier.

L’Epervier attrape les petites et les grosses proies, mais pas toutes

Dans le cadre de l’opération Epervier de lutte anti – corruption lancée par le président camerounais depuis 2006, sous la pression du peuple et des bailleurs de fonds, plusieurs personnalités, même proches du président, ont écopé de lourdes peines de prison. Le cas le plus éloquent est celui de Jean Michel Fotso, ancien patron de la compagnie aérienne camerounaise Camair, condamné en avril 2016 à perpétuité pour détournement de près de 50 millions d’euros. Ayant dirigé Camair de 2000 à 2003, le Tribunal criminel spécial a conclu qu’il avait créé trois « sociétés écran » à travers lesquelles il louait à la compagnie aérienne camerounaise les avions qu’il a achetés avec les fonds publics du Cameroun.

Atangana Mebara et son collaborateur Enoni Ephraïm sont englués dans les mêmes problèmes de détournements depuis 2000, aussi bien dans l’affaire « Cameroon Airlines » que dans celle des fonds destinés à l’acquisition d’un aéronef pour les déplacements du Paul Biya. Comme le Mamba du Gabon (Nom d’une opération de lutte contre les détournements et la corruption au sommet de l’Etat), l’Epervier du Cameroun a de l’appétit pour certaines proies quand d’autres, sont un véritable poison pour son petit estomac.

Laisser un commentaire