[Opinion] Peut-on réellement établir un lien entre la polygamie et la guerre civile?

polygamie afrique du sud - Musa Mseleku
©naij.com Musa Mseleku, un célèbre sud-africain polygame et ses quatre femmes

Polygamie Opinion (Africapostnews) – Le 17 décembre dernier, le journal the Economist a fait paraître un article sur le lien entre la polygamie et la guerre civile. D’après le journal britannique “la polygamie déstabilise la société, en grande partie parce que c’est une forme d’inégalité qui crée une détresse urgente chez les jeunes hommes”.

La polygamie est une pratique légale dans la plupart des pays africains. Bien que de moins en moins populaire elle reste tout de même partie intégrante de la culture, dans l’ensemble. Cette analyse présente les sociétés polygamiques comme étant “plus sanglantes, plus susceptibles d’envahir leurs voisins et plus susceptibles de s’effondrer”. En bref, l’auteur de l’article insinue que l’aptitude d’un homme riche à épouser plusieurs femmes crée une certaine instabilité sociale car les moins bien lotis auraient plus de mal a trouver des épouses.

Ce raisonnement est très dangereux car non seulement il exclut le fait que la polygamie est un choix, mais surtout il laisse sous-entendre qu’il y a autant d’hommes que de femmes dans ces sociétés. Si on va dans le sens de l’auteur le mariage gay, par exemple, pourrait causer ce même genre d’inégalités sociales dans les pays occidentaux. Il est pourtant clair que ce n’est pas le cas. Pourquoi donc cet acharnement a diaboliser les cultures des pays du tiers monde?

Peut-on juste se baser sur la polygamie pour évaluer la stabilité d’un pays? 

Très souvent la polygamie est associée a l’Islam, c’est le cas dans cet article de The Economist. Pourtant, l’Islam ne fait que limiter le nombre de femmes à quatre. Dans la majorité des sociétés primitives ou anciennes, la polygamie était la forme la plus fréquente d’union. La polygamie n’est donc pas l’apanage de l’islam encore moins des pays dits sous-développés.
Dans son analyse l’auteur présente une liste des 20 pays les plus instables au monde, tous sont des pays ou la pratique est légale. Cette information serait donc suffisante pour dresser une conclusion selon laquelle la polygamie et la paix ne vont pas de pair.

Pourtant, la polygamie est pratiquée par les mormons des Etats-Unis, le pays le plus riche au monde. La pratique est légale dans l’état de l’Utah. L’Utah est il en guerre pour autant? L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis pratiquent la polygamie. Le respect des droits de l’homme peut certes être remis en questions dans les pays du golf, mais quant à leur stabilité, nul ne peut en douter.

Cet article n’est en aucun cas une apologie de la polygamie, mais un élément de réponse envers un article quelque peu biaisé, dans lequel l’auteur se donne le droit de corréler la stabilité d’un pays a ses pratiques maritales sans prendre en compte des facteurs externes. Résumer les problèmes sociaux ou économiques d’un pays à la pratique de la polygamie démontre du manque de connaissance de l’auteur des pays sur lesquels il écrit. Très souvent l’Occident a un rôle très important dans le chaos qui règne dans ces pays, mais ceci est un autre débat qui n’a pas sa place ici.

-FCG

Laisser un commentaire