Ouganda : Négociations avec la Chine pour la construction d'une ligne ferroviaire transrégionale

© Highways Today

Le gouvernement ougandais négocie actuellement un prêt de 2,3 milliards de dollars avec la Exim Bank of China afin de lancer la construction d’une ligne ferroviaire transrégionale.

C’est pour la construction de la ligne ferroviaire Kampala-Malaba que le gouvernement ougandais est rentré en négociation avec l’Exim Bank de Chine afin d’obtenir un prêt de 2,3 milliards de dollars.

Les 2,3 milliards de dollars serviront à financer la section reliant Kampala (capitale ougandaise) à Malaba (frontière avec le Kenya) ; 273 kilomètres d’un projet de réseau ferroviaire de 1.700 kilomètres au total.

Kasingye Kyamugambi, le responsable du projet du Standard Gauge Railway, a déclaré « La construction de la route de l’Est coûtera 2,3 milliards de dollars, l’Ouganda négocie avec Exim Bank of China pour obtenir le financement du projet et commencer la construction ».

Selon M. Kyamugambi, les travaux seront lancés dès que le prêt sera obtenu pour une durée de 42 mois maximum.

Un projet qui devrait booster l’économie régionale

Ce projet est  important pour le développement de la région, car ce réseau transrégional rejoindra les lignes du réseau ferroviaire régional kenyan et devrait accroître les échanges commerciaux de la région.

En effet, la jonction de ces deux lignes permettrait de relier le port maritime de Mombasa (Kenya) ainsi que tout l’arrière-pays (jusqu’au Soudan du Sud) à la RDC, au Rwanda et au Burundi.

En plus des avantages commerciaux dont la région pourrait bénéficier, les experts estiment que l’État devrait pouvoir économiser jusqu’à 2 milliards de dollars par an sur les frais de transport et les délais d’expédition terrestre.

Enfin, les populations locales pourront également y trouver leur compte, car les économies sur les frais de transport entraîneront une baisse des prix de vente des produits échangés.

La Chine, un partenaire fiable

Bien qu’une date de signature de l’accord n’ait pas encore été fixée, les experts estiment que ce dernier ne devrait pas avoir de mal à être conclu.

La Chine et l’Ouganda sont de vieux partenaires ; à ce jour, la Chine a plusieurs fois soutenu l’Ouganda à travers de multiples accords concernant le commerce, l’éducation, la technologie ou encore l’agriculture, mais aussi sur le plan politique afin de maintenir la stabilité politique et sociale du pays. En contrepartie, l’Ouganda a toujours affirmé son soutien à la Chine en ce qui concerne l’opposition à l’indépendance de Taiwan.

La Chine, qui a bien conscience du potentiel, des richesses du continent et des possibles retours sur investissement, n’hésite que rarement a apporté son soutien financier aux pays qui le sollicite.

Laisser un commentaire