Des pertes records de 741,5 millions € en 2016 pour Rocket Internet, actionnaire de Jumia

Rocket Internet qui détient Jumia à hauteur de 20%, subit des pertes records.

Rocket Internet publie ses états financiers pour l’année 2016, et les résultats sont « décevants » selon Peter Kimpel, le directeur financier. Le bilan se situe à 741,5 millions € de pertes soit plus du triple des pertes de 2015. Ce résultat se justifie par le fait que la plupart des start-ups du groupe sont en perte depuis plusieurs années. Jumia, le géant en e-commerce en Afrique, a vu ses recettes décliner de 52.4% en une année, enregistrant des pertes de 74,3 millions €.

La santé financière de Rocket Internet entraîne de lourdes conséquences à plusieurs niveaux. Au niveau organisationnel, le plus gros actionnaire, le groupe suédois Kinnevik, a vendu 13% de ses parts dans la société et a vu ses représentants se retirer du conseil d’administration de Rocket Internet.

Au niveau de la bourse de Frankfurt, les parts de la société sont en déclin constant depuis 2014, traduisant l’incertitude du public concernant la rentabilité du groupe. La valeur des parts représente aujourd’hui moins de 50% de leurs valeurs lors de l’introduction en bourse. Enfin, la fréquente rotation des dirigeants des start-ups et la faible motivation des employés affectent les résultats financiers et la stratégie du groupe.

Toutefois, la direction du groupe affirme que trois des start-ups seront rentables d’ici la fin de l’année 2017. Elle compte sur les progrès en revenus et le volume d’achat des clients de certaines start-ups du groupe.

Rocket Internet  est une société de commerce en ligne créée en 2007 qui détient des participations dans plusieurs start-ups d’e-commerce et de fintech en Afrique, Asie et Amérique latine. Avec une trentaine d’entreprises dans son portefeuille, le groupe développe ses activités dans plusieurs secteurs tels que : la restauration, la mode, la réservation d’hôtels, la vente de détail, etc.

Laisser un commentaire