Procès Habré : la Cour d’appel confirme la perpétuité

Tchad (APN) – Hissène Habré, ex-président tchadien a vu la sentence prononcée en première instance, confirmée par la Cour d’appel d’un tribunal spécial africain à Dakar. Il écope de la prison à perpétuité pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’ancien président tchadien avait été condamné à la prison à vie le 30 mai 2016 devant la Cour d’assise des Chambres africaines extraordinaires (CAE). Cette condamnation intervenait seize ans après l’ouverture d’une information judiciaire pour « crimes contre l’humanité et actes de torture ».
Après avoir fait appel, c’est donc ce jeudi qu’a été rendu le verdict final. La Cour d’appel confirme la sentence prononcée par la CEA et condamne Hissène Habré pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de torture. Cependant, elle retire le motif de viol.
Aussi le 29 juillet 2016, il a été condamné à payer une indemnité d’au maximum 20 millions de francs CFA à chaque victime. Le nombre de victimes du régime Habré avoisinerait environ 8600 et les compensations se répartissent comme suit :
-15 millions de francs CFA pour chaque ancien détenu
-20 millions de francs CFA pour chaque victime de viol
-10 millions de francs CFA pour chaque “ victime indirecte ”

Un fonds dédié à indemniser les victimes sera financé par ses biens qui seront au préalable mis en vente et par les contributions volontaires de États et des institutions internationales
Ce procès inédit par les CEA, juridiction de l’Union Africaine basée à Dakar et créée pour l’occasion marque l’histoire. C’est la première fois que l’Afrique juge un ancien président et met ainsi un terme à un feuilleton qui aura duré environ vingt ans.

Laisser un commentaire