RDC : la dépouille d’Étienne Tshisekedi sera rapatriée le 12 mai vers Kinshasa

Hommage à Etienne Tshisekedi à Bruxelles le 5 février 2017. © REUTERS/Francois Lenoir

Actualité RDC – Le secrétaire général de l’UPDS a annoncé ce samedi 22 avril 2017, le retour du corps d’Etienne Tshisekedi. Décédé à Bruxelles le 1er février, Il aura fallu attendre plus deux mois pour fixer la date du retour de l’opposant emblématique.

La question avait suscité de nombreuses discussions, mais il semblerait qu’elle soit désormais résolue. Ce samedi, Jean-Marc Kabund, Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) annoncé que la dépouille d’Etienne Tshisekedi , regagnerait le Congo le 12 mai. « La dépouille du président feu Docteur Étienne Tshisekedi wa Mulumba sera rapatrié au pays le 12 mai 2017 (…) le père de la démocratie sera inhumé au siège de l’UDPS, situé au 2600 sur Petit Boulevard Lumumba dans la commune de Limete à Kinshasa (…) la dépouille mortuaire sera exposée au Palais du Peuple » a-t-il annoncé.

Une nouvelle qui vient trancher les débats houleux entre la famille politique de l’opposant et sa famille biologique. En effet, d’après la dernière citée, Etienne Tshisekedi , devrait être inhumé dans son village natal. D’ailleurs, son fils, Félix Tshisekedi , soutenait encore ce 17 avril que son père serait enterré à Kabeya Kamuanga , dans le Kasai oriental.

Visiblement, la volonté de ses pairs et compagnons de lutte aura pris le dessus sur celle de sa famille. C’est dans la capitale que « Sphinx de Limete » trouvera sa dernière demeure. Il aura donc fallu presque trois mois pour trancher , après la mort d’Etienne Tshisekedi le 1er Septembre dernier .

Inhumation à Limete,  un nouveau bras de fer avec les autorités en vue

L’annonce du retour d’Etienne Tshisekedi a été saluée par de nombreux Congolais dans les rues et sur les réseaux sociaux. Ils sont nombreux a estimé que la dépouille du patriarche de l’opposition mérite les honneurs, et qu’il est plus que temps, qu’il regagne la terre de ses ancêtres.

Cependant, le scepticisme gagne certains surtout après les déclarations émanant de l’hôtel de ville de Kinshasa. D’une part, le gouvernorat de Kinshasa s’est dit, n’être au courant de rien concernant l’éventuel rapatriement du corps de Tshisekedi le 12 mai. D’autre part, en mars dernier, le gouvernement avait déjà marqué son opposition pour l’inhumation d’Etienne Tshisekedi au siège de son parti. D’après lui, il est interdit d’inhumer dans une zone urbanisée habitée.

Des positions qui n’augurent rien de bon pour la suite des événements. De vives tensions subsistent déjà entre pouvoir et opposition. Cette dernière multiplie les actions pour protester contre le pouvoir de Kabila. Le retour d’Etienne Tshisekedi pourrait de nouveau mettre le feu aux poudres.

Laisser un commentaire