RDC : Vers une entente entre Tshibala et la famille pour l’enterrement de Tshisekedi

La dépouille d'Etienne-Tshisekedi
La dépouille d’Etienne-Tshisekedi en Belgique – © REUTERS/Francois Lenoir

Actualité RDC – le premier ministre Tshibala aurait entamé des négociations avec la famille de Tshisekedi , et son parti , pour ses obsèques et son enterrement. Une information relayée par les médias locaux ce jeudi 25 mai 2017, et confirmée par l’UPDS.

La saga des funérailles d’Etienne Tshisékedi pourrait bientôt connaitre son épilogue. Tel a été le message délivré par monseigneur Gérard Mulumba , frère cadet de l’opposant décédé. Dans une interview accordée à la presse locale, l’homme de Dieu a révélé qu’une entente serait sur le point d’être trouvée entre le premier ministre, la famille du défunt et les responsables de son parti. « Depuis quelque temps, on est effectivement en train de trouver une entente sur les obsèques .[…]Si vous patientez dans deux ou trois jours, on aura un communiqué commun qui va réunir les gens du gouvernement, ceux de la famille et l’UDPS.” S’est exprimé Gerard Mulumba.

Ces négociations ont été confirmées par l’UPDS . En effet, ex conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi , Peter Kazadi s’est exprimé à ce propos sur actualité.cd ,un autre journal local. Ce dernier a promis la publication du calendrier des obsèques dans les prochains jours . Il a également indiqué que l’UPDS participait activement aux négociations . Il a souligné que quelques divergences étaient à noter , mais que les débats allaient bon train et que la volonté d’enterrer Tshisekedi dignement primait .

«Nous avons tenté à plusieurs reprises de rapatrier la dépouille de notre chef afin de l’enterrer dignement. Le gouvernement en place nous a empêché de le faire. Maintenant que c’est sur l’initiative du même gouvernement qui est venu vers nous, une équipe de membres du parti et de la famille politique d’Etienne Tshisekedi sont en discussions depuis quelques jours et nous estimons qu’un compromis sera dégagé d’ici là et que la date d’enterrement sera connue de tous.» a-t-il déclaré 

Tshisekedi , 15 semaines après sa mort et toujours pas enterré

Décédé depuis début février à Bruxelles, voilà près de 4 mois que la dépouille de l’homme politique congolais, peine à regagner la terre. Pour cause, un rapatriement et des obsèques souvent repoussés. Ces mutiples reports , naissent de deux grandes mésententes . D’une part, la famille du disparu et son parti qui n’arrivaient pas à trouver un accord quant au lieu de son inhumation. D’autre part, le refus des autorités d’autoriser son enterrement à Limete , siège de l’UPDS (son parti). En effet, tombé d’accord sur le siège de son parti comme dernière demeure, UPDS et famille avaient fixé au 12 mai 2017 la date de son retour au pays et son enterrement dans la capitale. Selon les autorités, s’appuyant sur la législation en vigueur, aucun individu ne pouvait être inhumé dans une zone habitable. Ce qui contraint famille et UPDS à repousser le dernier voyage de Tshisekedi à une date ultérieure.

Une situation qui, semble-t-il, aurait fortement dérangé le nouveau premier ministre, ancien compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi. Dans la plus grande discrétion, il aurait entamé des négociations avec la famille et le parti, pour trouver une solution à ce problème. Visiblement , mettant de cotés les divergences qui les opposent , Tshibala et ses anciens camarades , serait sur la bonne voie . Ainsi tout semble bien parti pour que dans les prochains jours, “le sphinx de limete ” regagne la terre de ses ancêtres.

Laisser un commentaire