RDC : Joseph Kabila ne briguera pas un troisième mandat

Le président Joseph Kabila

(APN) – D’après le journal The Guardian, Joseph Kabila ne se représentera pas pour briguer un troisième mandat selon son ministre de la Communication. Néanmoins, il désignera son successeur en juillet.

Joseph Kabila, le président congolais à la tête du pays depuis 2001 ne compterait pas être candidat à l’élection de décembre 2018. Ce dernier, qui est hors mandat depuis fin 2016, occupe toujours le fauteuil présidentiel. Alors que de nombreuses voix s’élèvent contre un probable changement de la Constitution afin de lui permettre de se représenter, l’annonce de Lambert Mende prend à contre-pied l’opinion publique.

« En aucun cas, le président ne va violer la constitution. Nous ne sommes dans aucune procédure de modification de la Constitution qui passe par un référendum. Nous sommes dans les préparatifs des élections. La constitution ne prévoit pas que le président puisse se représenter une troisième fois consécutive » a déclaré l’influent porte-parole de l’exécutif. De plus, un successeur serait probablement désigné par Kabila.

Le casse-tête RDC

Cette sortie intervient alors que la RDC traverse une période délicate. Des violences éclatent à chaque fois que des manifestants se regroupent et demandent la démission du président Kabila. De plus, la crise dans le Kasai a fait de nombreux morts et de nombreux charniers ont été découverts. Une crise humanitaire et des violences inter-ethniques se déroulent dans certaines régions où on peut constater une insécurité alimentaire.

Plus récemment encore, des membres de l’église catholique ont trouvé la mort lors de mouvements pacifiques de protestation. Ce qui a provoqué un tollé général et a poussé de nombreux pays dont la Belgique à dénoncer ces attaques. Suite à cela, une crise diplomatique a éclaté entre les deux pays et chaque semaine on assiste à une nouvelle décision de Kinshasa à l’encontre de Bruxelles.

La disparition du pasteur François David Ekofo qui a demandé à Kabila de passer la main n’arrange pas les choses. Seulement, Joseph Kabila reste imperturbable par rapport à ces nombreux événements. Celui qui a parlé aux médias après cinq ans reste peu loquace.

Laisser un commentaire