RDC : L’éboulement d’une mine d’or fait une trentaine de morts ; la recherche des survivants commence sept jours plus tard

APN – L’éboulement d’une mine d’or a tué au moins 32 mineurs clandestins le 4 octobre dernier à Misisi en RDC. Faute de moyens, les recherches de survivant n’ont débuté que sept jours après le drame.

L'éboulement d'une mine d'or fait une trentaine de morts en RDC
Un puits d’or en Ituri
SOURCE/ LE MONDE

Le 4 octobre dernier, un éboulement causé par une forte pluie a fait une trentaine de morts dans une mine d’or artisanale dans la ville de Misisi dans la province du Sud-Kivu.

« Le bilan provisoire fait état de 32 morts. C’est le nombre de corps qui ont été retirés du puits en ce début d’après-midi » a déclaré Me Déogratias Musafiri, président de la société civile de Fizi dans la même province. Un bilan revu à la hausse par l’ONG Observatoire Gouvernance et Paix (OGP) selon laquelle « au moins 37 personnes sont mortes, c’est le bilan provisoire de l’éboulement ».

Malheureusement, à cause du manque de moyens, les recherches de mineurs survivants n’ont pas eu lieu aussitôt. Elles n’ont commencé que sept jours plus tard quand un proche du président Kabila, originaire de la province du Sud-Kivu a envoyé les fonds nécessaires.

De véritables recherches ont donc été entamées hier, jeudi 11 octobre.  Certains corps ont été retrouvés à 80 mètres sous terre.

Cet énième éboulement fait resurgir la question des normes de sécurité et de l’entretien des puis dans les différentes mines. En effet, les pluies sont fréquentes dans cette région du pays mais le non-respect des normes de sécurité et le mauvais entretien des puits accentuent le risque d’accident et la gravité de ces derniers.

Laisser un commentaire