RDC: Samsung veut se fournir en cobalt directement auprès des mineurs congolais

Lz RDC veut augmenter le prix du cobalt
Un creuseur artisanal à la recherche de cobalt. SOURCE : rdcfinances.com

(APN) – Élément essentiel à la production des batteries de ses téléphones, Samsung souhaite sécuriser son approvisionnement en cobalt en traitant directement avec les mineurs congolais.

Le cobalt, principalement utilisé pour la production de batteries, est aujourd’hui indispensable aux industries automobiles et electroniques. Face à la demande croissante, certaines entreprises préfèrent se rapprocher directement des mineurs pour assurer leur approvisionnement.

C’est le cas de Samsung, géant coréen de la téléphonie, qui négocie actuellement avec Samika, compagnie minière congolaise. Les négociations ont pour but d’assurer à Samsung un volume d’approvisionnement minimum et régulier.

Pour l’instant les négociations sont toujours en cours et le géant coréen n’a pas donné de précision quant à la quantité de cobalt qu’il souhaite faire extraire de la mine du site de Kisanfu dans le Katanga.

Les experts estiment cependant que ces négociations ont de bonnes chances d’aboutir car Samsung fait partie des entreprises membres de la « Responsible Cobalt Initiative ».

Cette initiative a pour but d’assurer que ses membres travaillent avec les mineurs de façon responsable. L’initiative permet la traçabilité du cobalt et ainsi de vérifier que les normes d’exploitation sont respectées, ainsi que les droits de l’Homme.

En novembre dernier, Amnesty international dénonçait les pratiques des industriels automobiles et électroniques qui ne faisaient pas attention au respect des droits de l’homme et achetaient parfois du cobalt extrait par des enfants dans des conditions pouvant entraîner la mort.

Face à cet intérêt croissant pour le cobalt, la République démocratique du Congo – premier producteur mondial – a mis en place un nouveau code minier pour tenter d’en tirer profit.

Laisser un commentaire