RDC : Une application mobile comme solution pour réduire les inégalités sanitaires du continent

Santé RDC – L’application mobile WapiMED est un annuaire numérique qui devrait permettre à ses usagers de localiser et de contacter les professionnels et les centres de santé les plus proches, même quand les utilisateurs se trouvent dans des régions reculées.

Bien que la santé soit un pilier du développement, le continent africain rencontre de nombreux problèmes dans ce domaine. En plus des infrastructures insuffisantes, on constate un accroissement des départs des professionnels qualifiés qui déplorent les insuffisances politiques dans leur domaine d’activité.

Selon l’Institut Français des Relations Internationales, les pays africains ne consacrent qu’entre 2% et 5% de leur PIB aux politiques publiques de santé. Cela a pour cause de renforcer les inégalités déjà existantes. En effet, les faibles dépenses dans le domaine sont majoritairement destinées aux infrastructures urbaines et les soins prodigués sont souvent onéreux. Les plus aisés ont alors un accès privilégié aux soins, contrairement aux plus démunis et à ceux vivant en zones rurales.

WapiMED, l’application mobile qui facilite l’accès au soin

L’application mobile WapiMED a été lancée en mars 2016 à l’initiative de José Zefu Kimpalou et Steve Nkashama qui ont souhaité proposer une solution sanitaire adaptée au contexte africain. Il s’agit d’un annuaire de médecins et de centres de santé qui est proposé à l’utilisateur en fonction de sa zone géographique.

WapiMED proposera à l’usager un itinéraire détaillé pour rejoindre le centre ou le médecin le plus proche en fonction du besoin sélectionné. C’est une solution qui permettrait une prise en charge plus rapide des personnes nécessiteuses.

Les fondateurs souhaitent continuer à améliorer leur produit en y ajoutant de nouveaux services et de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, un de leur projet futur consiste à proposer une solution de soins de santé prépayée. Un Congolais vivant en France pourrait par ce moyen, prépayer un soin pour un membre de sa famille, resté au Congo.

Malheureusement, l’application n’est pour l’instant utilisable qu’avec une connexion internet, ce qui limite son utilisation. Les fondateurs misent cependant sur la généralisation de l’accès à internet et l’usage croissant des smartphones qui permettront de toucher plus de personnes, de faciliter leur accès au soin et ainsi de continuer à réduire les inégalités sanitaires.

Laisser un commentaire