Résolution contre la colonisation israélienne : un succès diplomatique pour le Sénégal

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté vendredi 23 décembre un texte condamnant la colonisation israélienne en Cisjordanie et demandant l’Etat hébreux qu’il y mette un terme.

Le texte, soutenu par le Sénégal et la Nouvelle-Zélande, a été à adopté par 14 des 15 pays siégeant au Conseil de sécurité. Fait historique, les Etats-Unis, se sont abstenus lors du vote sur ce texte et n’y ont pas opposé leur véto, comme cela fut le cas par le passé. L’adoption de ce texte qui déchaine les passions tant en Israël que chez les pro-palestiniens, est surtout un véritable succès pour la diplomatie sénégalaise qui a réussi à faire adopter cette résolution historique.
 

Une résolution honteuse pour Israël …

 
« Israël rejette cette résolution anti-israélienne honteuse des Nations unies et ne s’y conformera pas ». C’est en ces termes que l’adoption de la résolution condamnant la colonisation israélienne en Cisjordanie a été accueillie par Benyamin Netanyahu, le Premier ministre de l’Etat. Dans la foulée, l’Etat d’Israël a rappelé son ambassadeur en poste à Dakar (Sénégal) et a suspendu les programmes israéliens d’aide au développement en faveur du Sénégal.
 
Manifestement, l’Etat d’Israël attendait du Sénégal, de l’Angola et de l’Egypte (pays africains siégeant au Conseil de sécurité), tous des anciens pays colonisés, qu’ils soutiennent le principe de la colonisation opérés par Israël dans les territoires palestiniens en s’exonérant du respect du droit international. En dépit d’intenses pressions diplomatiques israéliennes, le Sénégal a obtenu du Conseil de sécurité une résolution d’une rare fermeté concernant l’ l’Etat d’Israël qui lui enjoint de « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est ». Tous les pays africains membres du Conseil de sécurité ont unanimement voté en faveur du texte. La menace de sanctions économiques n’y a donc rien changé et sa mise œuvre demeurera négligeable pour le Sénégal tant l’aide israélienne en faveur du Sénégal demeure symbolique pour ce pays.
 
Invité à expliquer le soutien du Sénégal à cette résolution, Seydou Gueye, le porte-parole du gouvernement sénégalais, a cependant tenu à clarifier les choses : « Ce n’est pas parce que le Sénégal soutient le peuple palestinien qu’il est contre Israël ».
 

… mais historique pour les palestiniens

 
Côté palestinien, l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU de cette résolution a été saluée comme un jour historique. La Présidence palestinienne a relevé qu’il s’agissait d’une condamnation internationale unanime de la colonisation israélienne tandis que le numéro 2 de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, indiquait qu’il voyait dans ce vote un soutien à la naissance d’un Etat palestinien, la « seule voie pour la paix » précisait-il.
 
Quant au gouvernement sénégalais, son porte-parole rappelait « Le Sénégal a tenu à être conforme à sa vision de la diplomatie. Depuis 1975, le Sénégal préside le comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien (…) Il faut saluer la position du Sénégal. La communauté internationale salue la position du Sénégal et notamment les pays musulmans ».

Laisser un commentaire