Rwanda : découverte de pierres précieuses et de nouveaux minéraux

© Africa Top Success

Le programme national d’exploration du Rwanda lancé en octobre dernier vient de révéler  que ce dernier  serait doté de plus de ressources minières, que celles connues de tous. Cette découverte est une bonne nouvelle pour l’économie rwandaise, car ces nouveaux minéraux viennent accroître fortement le potentiel minier du pays.

Jusqu’à récemment, les ressources minières que possédait le Rwanda, et connues du grand public étaient : le coltan, l’or, le tungstène, le béryl ou l’étain. Toutefois, depuis le rapport de la Rwanda Environment Management Authority qui révélait en juillet dernier la grande inexploitation des gisements de minéraux du pays, le gouvernement rwandais à redoubler d’efforts pour déterminer le niveau réel du potentiel minier du pays. C’est ainsi que la Rwanda Mines Petroleum and Gas Board (RMPGB), organe mis en place par le gouvernement pour superviser et coordonner toutes les activités d’exploration du secteur minier rwandais, fut créé en octobre dernier. Après plusieurs mois de recherches, les autorités rwandaises viennent de confirmer la découverte de nouveaux minéraux.

Découverte d’éléments de terres rares, pierres précieuses, cobalt, fer et lithium.

En effet le Dr Emmanuel Munyangabe chef des opérations à la Rwanda Mines Petroleum and Gas Board (RMPGB) a déclaré au New Times la semaine dernière, qu’un sondage géophysique aéroportuaire en cours a découvert des dépôts de plusieurs minéraux dans différentes régions du Rwanda, y compris des éléments de terres rares, pierres précieuses, cobalt, fer et lithium.

Ainsi a-t-il déclaré : « Il y a de nouvelles découvertes, y compris les ressources dont nous n’avions auparavant aucune idée de leur existence au Rwanda, alors que parallèlement, nous avons découvert des extensions de gisements de minéraux existants tels que l’or […] les prochaines étapes consisteront à mener d’autres enquêtes et analyses pour déterminer la composition et les quantités exactes des dépôts. »

En outre, les éléments de terres rares découverts représentent une véritable richesse, car ces derniers sont essentiels pour développer des dispositifs de haute technologie dans les domaines de la communication, de la défense, des énergies alternatives entre autres.

L’économie du Rwanda pourrait connaître un boost

Dr Emmanuel Munyangabe a également déclaré que des efforts renouvelés seront consacrés à la prospection de pétrole et de gaz autour du lac Kivu, l’un des nombreux lacs qui forment la vallée du rift en Afrique de l’Est. Des études géologiques ces dernières années dans les pays voisins avaient montré que le rift est doté d’énormes réserves d’huile.

Le lac Kivu abrite déjà des gisements de gaz méthane et son exploitation est en cours, une centrale électrique y a été inaugurée l’an dernier.

Grâce à la nouvelle découverte de ces ressources et leur exploitation efficiente, l’économie rwandaise pourrait connaître dans les années à venir une croissance fulgurante. En effet, l’année dernière déjà, le pays a généré 160 millions de dollars (environ 136 milliards de rands) provenant du secteur minier.

 
 
 
 
 

Laisser un commentaire