Selon le ministre zimbabwéen de la Santé, les préservatifs importés de Chine sont « trop petits »

Les préservatifs chinois jugés trop petits au Zimbabwe
SOURCE: HABARIZACOMORES.COM

(APN) – Lors d’une déclaration publique à Harare, le ministre zimbabwéen de la Santé David Parirenyatwa a abordé le problème de l’utilisation des moyens de contraception. Le problème de taille des préservatifs importés de Chine et jugés « trop petits » freine leur utilisation.

Malgré de nets progrès, le Zimbabwe reste l’un des pays au monde les plus touchés par le Sida. En 2016, le virus touchait environ 9% de la population totale et 13,5% de la population adulte. (ONUSIDA)

« La région d’Afrique australe, où nous nous trouvons, est particulièrement frappée par le fléau du Sida. Nous encourageons l’utilisation du préservatif mais certains de nos concitoyens se plaignent de l’étroitesse des moyens de contraception qu’on leur propose », a expliqué Parirenyatwa, précisant que les préservatifs importés de Chine communément utilisés par les populations étaient « trop petits ».

Il a cependant rappelé l’importance de l’utilisation des préservatifs afin de continuer à faire reculer les chiffres de la pandémie. Enfin, il a encouragé les entreprises nationales à produire leurs propres préservatifs. Cela permettrait selon lui, de mieux répondre aux besoins des populations.

Source : 20 Minutes 

Laisser un commentaire