Sénégal : Awa Marie Coll Seck reçoit le prix de « meilleur ministre » à Dubaï

Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé du Sénégal © Senego.com

Chaque année, le Sommet mondial de la gouvernance organise une cérémonie pour récompenser le « meilleur ministre » de l’année. Dimanche 12 février à Dubaï, le prix a été décerné à la ministre de la Santé et Action sociale du Sénégal. Awa Marie Coll Seck est récompensée pour son implication dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola. C’est devant le regard fier de Macky Sall président du Sénégal que la ministre a été élue face à 8 autres candidats sélectionnés.

Avec l’arrivée d’Ebola dans la Guinée voisine, maladie qui a fait plus de 2500 morts, le Sénégal s’est organisé avec une grande réactivité pour prévenir les risques liés à cette épidémie. Un combat que la ministre de la Santé a pris en charge en mettant en places des campagnes de sensibilisation et des procédures pour empêcher la diffusion de la maladie.

Son engagement dans la lutte contre le VIH/SIDA et le virus Ebola 

Chercheuse et médecin de formation, Awa Marie Coll Seck a consacré plusieurs publications au VIH/SIDA. De 1996 à 2001, elle a été responsable de département à l’ONUSIDA. Nommée ministre de la Santé et d’actions sociales en 2012, elle a participé à la création de plusieurs organismes médicaux internationaux. Elle est notamment membre de plusieurs réseaux de santé, tels que le réseau africain de recherche sur le sida ou encore la Society for Women and AIDS.

Grâce à ses actions, plusieurs Sénégalais bénéficient de grandes avancées dans le secteur de la santé. Elle a permis par exemple, la mise en exécution de plusieurs réformes aussi bien institutionnelles qu’hospitalières. De plus, cette femme déterminée à changer le pays a élargi le programme de vaccination,  et a donné une direction positive à la lutte contre le paludisme.

Depuis qu’elle s’est retrouvée devant un cas d’Ebola au Sénégal, la ministre de la Santé s’est engagée à mettre en place un dispositif efficace de lutte contre la propagation de cette épidémie. Son efficacité face aux virus a donné des résultats excellents poussant Barack Obama à envoyer des chercheurs américains s’informer sur les méthodes de gestion de la ministre pendant son mandat en tant que président des États-Unis. Son objectif est de guérir plus vite cette épidémie qui cause de nombreux dégâts en Afrique. En effet, Ebola a déjà fait au moins 11.315 morts selon l’OMS.

Awa Marie Coll Seck récompensée pour son engagement dans la lutte contre Ebola

Elle appelle régulièrement la population sénégalaise à faire preuve de vigilance et respecter au mieux les mesures d’hygiène données lors des campagnes de sensibilisation.  Au sortir de ses trois semaines de zone rouge à cause de l’épidémie, Awa Marie Coll Seck a dirigé un dispositif efficace d’actions et de communication pour empêcher non seulement la propagation du virus, mais également de rassurer la population sénégalaise.

Un traitement a été élaboré et le virus neutralisé. En 2014, ses actions contre le virus Ebola lui avaient déjà valu le titre de « Homme » de l’année. La ministre ne ménage pas ses efforts pour venir à bout de cette maladie.

C’est le vice-président, Premier ministre des Émirats arabes unis, Mohammad Ben Rached Al-Maktoum qui a remis la récompense à la ministre tout en l’encourageant. Awa Marie Coll Seck a été sélectionnée et choisie parmi 8 candidats pour son rôle dans la lutte contre l’épidémie Ebola au travers de son programme de prévention.

En effet, depuis sa nomination, elle se démarque par un travail qui porte du fruit dans le domaine de la santé. Ses principales actions tournent autour de la lutte contre l’Ebola, la couverture maladie universelle (CMU), l’introduction de nouveaux vaccins dans le pays, la santé de la reproduction et bien d’autres politiques sociales.

Laisser un commentaire