Sénégal : Dakar accueillera les Jeux Olympiques de la jeunesse en 2022

Sport Sénégal (Dakar) – La 4e édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse se déroulera au Sénégal, a annoncé le  Comité International Olympique (CIO).

En compétition avec le Nigeria, le Botswana et la Tunisie, le Sénégal a finalement été désigné pour abriter les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2022. Après un vote à main levée, les membres du CIO réunis à Buenos Aires ont jugés à l’unanimité que le pays « offrait la meilleure proposition de valeur globale et les opportunités les plus solides à ce moment précis ». Une décision historique puisqu’elle fait du Sénégal le premier pays africain à abriter la prestigieuse compétition.

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont réservés aux jeunes athlètes de 15 à 18 ans. Compétition multisports, elle se déroule tous les 4 ans. Elle voit le jour en 2007, lors de la 119e session du CIO. La 3e édition a lieu actuellement en Argentine jusqu’au 18 octobre. L’édition sénégalaise se déroulera quant à elle sur trois villes : Dakar, Diamniadio et Saly.

Une fierté pour le Sénégal et l’Afrique

L’organisation de cet événement est une victoire et une fierté pour le  pays, et particulièrement pour le président Macky Sall, qui n’a pas caché sa joie. A Buenos Aires où il a fait le déplacement, il s’est exprimé devant le comité. « Le Sénégal et sa jeunesse sont fiers de l’honneur que vous nous faites, en confiant à notre pays l’organisation des Jeux olympiques de la Jeunesse de 2022. En définitive, c’est toute l’Afrique, berceau de l’humanité par l’histoire et plus jeune continent par sa démographie, qui donne rendez-vous à la jeunesse sportive du monde en 2022. »

Il faut dire que dans le cadre du Plan Sénégal Émergent, Macky Sall mise beaucoup sur la Jeunesse et le sport. Pour l’organisation de cet événement d’importants investissements ont été réalisés. La construction de la Dakar Arena en est un bel exemple. En août dernier, le chef de l’Etat inaugurait ce nouveau complexe sportif. Il s’agit d’une infrastructure d’une capacité de 15 000 places. C’est en fait la matérialisation d’une promesse du président faite aux basketteuses après leur victoire en 2015. Destinée à accueillir des matchs de basket, handball ou encore des arts martiaux, elle servira en 2022.

Hormis l’aspect festif, cet événement est aussi l’occasion de mobiliser la jeunesse et présenter le sport comme une réelle opportunité de réussite. « Le Sénégal a une large population de jeunes et voit les JOJ comme un catalyseur pour mobiliser ceux-ci et développer le sport et la politique de la jeunesse dans le pays », stipule le communiqué du CIO. C’est en tout cas le souhait du gouvernement qui veut également lutter contre la fuite de talents. « Il faut essayer de bâtir des académies de sport, et non pas des murs d’exclusion, sur les villes à littoral, pour les inviter à rester dans leur pays. », déclarait Mamadou Diagna Ndiaye, président du Comité national.

Laisser un commentaire