Sénégal : Khalifa Sall introduit un recours pour contester l’invalidation de sa candidature à la prochaine présidentielle

L’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall conteste l’invalidation de sa candidature à la présidentielle de février

Sénégal (Politique) – L’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall a déposé un recours auprès du Conseil Constitutionnel suite à sa décision d’invalider sa candidature pour la présidentielle de février 2019.

Lundi 14 janvier, le Conseil Constitutionnel a publié la liste des candidats à la prochaine présidentielle. Le 24 février les électeurs devront donc se décider entre Ousmane Sonko, Madicke Niang, Idrissa Seck, El Hadj Sall et le président sortant Macky Sall. Parmi les sept candidatures déposées, celles de deux figures majeures de l’opposition sénégalaise se sont vu recalées. Il s’agit de celles de Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall. L’un comme l’autre paie lourdement leur passé judiciaire. Les Sept Sage ont donc jugé irrecevable leur candidature du fait de leurs condamnations judiciaires passées.

En effet, Khalifa Sall en détention depuis deux ans, a été condamné à cinq ans de prison pour « escroquerie portant sur les deniers publics »Une condamnation qui lui fait perdre le droit d’électeur. Se basant sur les documents fournis par la Cour d’appel et la Cour Suprême, les Sept sages  estiment que Khalifa Sall ne jouit plus de ses droits politiques et civils. Or, le concerné objecte : sa condamnation n’est pas confirmée. Si ses douze pourvois ont effectivement été rejetté,  il  lui reste  l’option du « rabat d’arret » auprès de la Cour Suprême.

Le Conseil Constitutionnel devrait rendre sa décision dans les prochains jours en publiant la liste définitive des candidats.

 

 

Laisser un commentaire