Retour à Dakar pour les 130 Sénégalais expulsés des États-Unis

immigrants senegal
© GNN Liberia

Depuis le 20 février, 130 Sénégalais reconnus coupables de délits ont été rapatriés. Le ministère des Affaires étrangères du Sénégal a déclaré à travers un communique officiel que les concernés sont accusés «d’entrée illégale» aux États-Unis.

En plus de leur entrée illégale sur le territoire américain, ces individus seraient accusés de «trafic de drogue», consommation de stupéfiants, de contrefaçon et de délits financiers.

Une procédure entamée depuis juin 2016

Les autorités sénégalaises ont été claires sur un point : ces mesures d’expulsion remontent à plusieurs mois. Les représentations diplomatiques du Sénégal à New York et Washington ont officiellement été saisies depuis juin 2016. Cette clarification devrait éviter toute tentative de lier à ces expulsions à la nouvelle politique migratoire de Donald Trump.

Les autorités sénégalaises assurent les médias que toutes les dispositions «pratiques» ont été prises par les services compétents de l’État pour leur accueil.

Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur exhorte les Sénégalais vivant à l’étranger «à persévérer, en toute circonstance, dans cette tradition de respect des lois et règlements en vigueur dans leurs pays d’accueil, comme gage d’un séjour conforme à leurs aspirations légitimes de migrants travailleurs et paisibles».

Laisser un commentaire